Ecoutez Radio Sputnik
    manifestations dans la bande de Gaza

    Un bébé palestinien de huit mois meurt lors des manifestations dans la bande de Gaza

    © AFP 2018 SAID KHATIB
    International
    URL courte
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (26)
    33128

    Le bilan des Palestiniens tués lors des heurts dans la bande de Gaza ne cesse de s'alourdir: outre le fait que le chiffre s’établisse désormais à 59 mort, il a été rapporté qu’un bébé âgée de huit mois était décédé après avoir inhalé du gaz.

    Un bébé palestinien est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène au cours des affrontements entre manifestants palestiniens et soldats israéliens lundi près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, a annoncé mardi le ministère gazaoui de la Santé.

    «Un bébé âgé de huit mois est mort à l'est de la ville de Gaza après avoir inhalé du gaz», a annoncé le représentant des services médicaux gazaouis, Ashraf al-Kidra.

    Il n'a pas été précisé à quelle distance se trouvaient le bébé et sa famille de la barrière de sécurité marquant la frontière.

    Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont protesté lundi à la frontière contre l'inauguration, le même jour, à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël. De violents heurts ont éclaté dans la matinée et se sont poursuivis dans l'après-midi le long de la frontière avec Israël.

    Selon le dernier bilan fourni par le représentant des services médicaux gazaouis, Ashraf al-Kidra, 59 Palestiniens ont été tués, et plus de 2.700 autres blessés par des soldats israéliens.

    Dossier:
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (26)

    Lire aussi:

    La Belgique convoque l'ambassadrice d'Israël et appelle à une enquête internationale
    Israël expulse le consul turc à Jérusalem
    Ankara invite l'ambassadeur israélien à quitter le territoire turc
    Tags:
    émeutes, gaz lacrymogènes, Bande de Gaza, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik