Ecoutez Radio Sputnik
    Les soldats israéliens, frontière entre Israël et Gaza

    Parlementaire du Likoud: Tsahal «a assez de balles pour tout le monde»

    © REUTERS / Amir Cohen
    International
    URL courte
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (25)
    36647

    L’armée israélienne est prête à défendre ses membres et la population civile aussi bien par des moyens non létaux que létaux, affirme un député du Likoud, le parti au pouvoir en Israël. Cette déclaration est intervenue au moment où les affrontements les plus meurtriers depuis 2014 se sont déclenchés lundi dans la bande de Gaza.

    Avi Dichter, député à la Knesset qui représente le parti au pouvoir, s'est déclaré tranquille en ce qui concernait les risques de violation de la frontière par les Palestinien puisque l'Armée de défense d'Israël avait «assez de balles pour tout le monde».

    «[Les forces de l'ordre] ne permettront à personne de menacer ni les soldats ni évidemment les civils. L'Armée de défense d'Israël a assez de balles pour tout le monde. Je crois qu'en fin de compte les moyens de l'Armée de défense israélienne tant non létaux que létaux, si nécessaire et dans les cas où cela est justifié par les règles d'ouverture du feu, suffiront pour tout le monde», a-t-il déclaré lundi dans une interview sur Hadashot TV.

    Plus tard, le député a réitéré ses propos sur sa page Facebook, en précisant que Tsahal avait «assez de balles pour tous les terroristes».

    Depuis le déclenchement des affrontements dans la bande de Gaza, la première préoccupation de l'armée israélienne est d'éviter que les manifestants, parmi lesquels, selon Israël, il y a de nombreux membres du Hamas, forcent la barrière de sécurité et ne s'infiltrent en Israël où ils pourraient menacer la population civile.

    Selon un responsable de Tsahal cité par The Times of Israel, le Hamas a créé 12 «cellules» afin de tenter de s'infiltrer à travers la frontière. Elles ont toutes été repoussées.

    Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont protesté lundi à la frontière contre l'inauguration, le même jour, à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël. De violents heurts ont éclaté dans la matinée et se sont poursuivis dans l'après-midi le long de la frontière avec Israël.

    Selon le dernier bilan fourni par le représentant des services médicaux gazaouis, Ashraf al-Kidra, 59 Palestiniens ont été tués, et plus de 2.700 autres blessés par des soldats israéliens. L'armée israélienne affirme que trois victimes ont tenté de déposer des explosifs à la frontière. Il s'agit des affrontements les plus meurtriers entre les Palestiniens et l'armée israélienne depuis 2014 lorsque la guerre s'était déclenchée entre l'Israël et le Hamas.

    Dossier:
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (25)

    Lire aussi:

    Un char israélien attaque des positions du Hamas après des pilonnages menés depuis Gaza
    Un poste d’observation palestinien dans la bande de Gaza attaqué par un char israélien
    Un bébé palestinien de huit mois meurt lors des manifestations dans la bande de Gaza
    Tags:
    émeutes, Tsahal, Likoud, Bande de Gaza, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik