Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Ankara invite l'ambassadeur israélien à quitter le territoire turc

    © AFP 2018 Adem Altan
    International
    URL courte
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (26)
    531368

    Alors que la situation dans la bande de Gaza empire, le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur israélien à Ankara et lui a proposé de quitter le territoire turc.

    Ankara désire que l’ambassadeur israélien en Turquie quitte le pays et l’a informé de son souhait, a appris l’agence Sputnik auprès d’un représentant du ministère turc des Affaires étrangères.

    Il «a été informé du rappel de l’ambassadeur turc à Tel Aviv pour consultation. En outre, il a été invité à regagner son pays», a informé l’interlocuteur de l’agence.

    Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont manifesté lundi à la frontière contre l'inauguration, le même jour, à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël. De violents heurts ont éclaté dans la matinée et se sont poursuivis dans l'après-midi le long de la frontière avec Israël.

    Selon le dernier bilan fourni par le représentant des services médicaux gazaouis, Ashraf al-Kidra, 59 Palestiniens ont été tués, et plus de 2.700 autres blessés par des soldats israéliens.

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié de génocide les actions d’Israël dans la bande de Gaza et a décrété un deuil de trois jours dans ce pays.  En outre, Ankara a rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Israël.      

    Dossier:
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (26)

    Lire aussi:

    Israël expulse le consul turc à Jérusalem
    «Génocide» à Gaza: la Turquie rappelle ses ambassadeurs aux USA et en Israël
    Un bébé palestinien de huit mois meurt lors des manifestations dans la bande de Gaza
    Tags:
    ambassadeur, génocide, victimes, ministère turc des Affaires étrangères, Gaza, Turquie, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik