International
URL courte
Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (26)
531368
S'abonner

Alors que la situation dans la bande de Gaza empire, le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur israélien à Ankara et lui a proposé de quitter le territoire turc.

Ankara désire que l’ambassadeur israélien en Turquie quitte le pays et l’a informé de son souhait, a appris l’agence Sputnik auprès d’un représentant du ministère turc des Affaires étrangères.

Il «a été informé du rappel de l’ambassadeur turc à Tel Aviv pour consultation. En outre, il a été invité à regagner son pays», a informé l’interlocuteur de l’agence.

Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont manifesté lundi à la frontière contre l'inauguration, le même jour, à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël. De violents heurts ont éclaté dans la matinée et se sont poursuivis dans l'après-midi le long de la frontière avec Israël.

Selon le dernier bilan fourni par le représentant des services médicaux gazaouis, Ashraf al-Kidra, 59 Palestiniens ont été tués, et plus de 2.700 autres blessés par des soldats israéliens.

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié de génocide les actions d’Israël dans la bande de Gaza et a décrété un deuil de trois jours dans ce pays.  En outre, Ankara a rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Israël.      

Dossier:
Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (26)

Lire aussi:

Un immeuble ravagé par un spectaculaire incendie près de Lyon, 11 blessés – vidéos
«Tomber le masque d’ici la fin de l’été»: le «Monsieur vaccin» évoque la dernière étape de la sortie de l’épidémie
Une fuite qui mettrait en cause John Kerry violant le secret défense? «C’est effectivement assez étrange»
Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Tags:
ambassadeur, génocide, victimes, ministère turc des Affaires étrangères, Gaza, Turquie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook