International
URL courte
17233
S'abonner

En partenariat avec Washington, six pays arabes ont pris des mesures de sanctions à l'encontre de hauts responsables du mouvement chiite libanais Hezbollah et des individus qui soutiennent l'organisation.

Dix hauts responsables du Hezbollah, dont cinq membres du conseil dirigeant du mouvement, ont été inscrits sur la liste des sanctions par l'Arabie saoudite, Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar et les Émirats arabes unis, indique la Saudi Press Agency.

Selon l'agence, ces mesures ont été coordonnées par le Centre contre le financement du terrorisme (Terrorist Financing Targeting Center, TFTC) qui est dirigé par Washington et Riyad et regroupe les six pays en question.

Plus tôt, le département américain du Trésor avait imposé des sanctions contre trois membres du Hezbollah ainsi qu'un Malien, affilié à Daech*.

Le Hezbollah est un mouvement chiite libanais. Ces dernières années, ses combattants luttent en Syrie aux côtés des forces gouvernementales. Le mouvement est considéré comme terroriste en Israël, aux États-Unis et dans l'Union européenne, ainsi que par les membres du Conseil de coopération du Golfe. Des sanctions américaines sont déjà en vigueur contre le Hezbollah.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
«Tu hors de ma vue»: Mélenchon tacle Macron sur TikTok en reprenant une chanson en vogue - vidéo
Renaud sort une chanson surprise où il défend le Pr Raoult - vidéo
Tags:
sanctions, Hezbollah, Oman, Qatar, Bahreïn, Koweït, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Liban, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook