International
URL courte
6121
S'abonner

L’organisation Reporters sans frontière exprime sa préoccupation suite à l’arrestation du rédacteur en chef de RIA Novosti Ukraine, Kirill Vychinski, et appelle les autorités ukrainiennes soit à justifier l’inculpation formulée à son encontre, soit à le relâcher sans délais.

Commentant l'arrestation du journaliste russo-ukrainien Kirill Vychinski, Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l'Est et Asie centrale de RSF, estime que l'inculpation de haute trahison ainsi que la détention provisoire sont des mesures extrêmement sérieuses.

«Les autorités doivent expliquer précisément comment les faits incriminés constituent un crime de haute trahison, ou relâcher Kyrill Vychinski sans délai», lit-on sur le site de l'organisation.

Le 15 mai, plusieurs agents du Service de sécurité d'Ukraine (SBU) ont fait irruption dans les locaux abritant l'agence de presse russe RIA Novosti Ukraine à Kiev. L'intervention du SBU est survenue quelques heures après l'arrestation de Kirill Vychinski, chef du site RIA Novosti Ukraine, qui a la double citoyenneté russe et ukrainienne. Il est accusé de haute trahison. Le 17 mai, le tribunal de la ville ukrainienne de Kherson a prononcé sa mise en détention provisoire de deux mois.

Les réseaux sociaux ont condamné cette violation des droits des journalistes avec le hashtag #TruthNotTreason.

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«L'exécutif est obligé de suivre la fachosphère», regrette le recteur de la mosquée de Pantin visée par une fermeture
Tags:
haute trahison, inculpation, TruthNotTreason, Reporters sans frontières (RSF), Kirill Vychinski, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook