Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège du FBI à Washington

    Le FBI aurait recouru à un indic dans l’enquête sur la collusion entre Trump et la Russie

    © Flickr/ John Holcomb
    International
    URL courte
    307
    S'abonner

    Le FBI aurait utilisé les services d’un informateur au cours de l’enquête sur la collusion entre l’équipe Trump et la Russie pendant la campagne électorale de 2016, selon The New York Times.

    Selon des sources de The New York Times, le FBI a envoyé un informateur pour parler à deux conseillers de Trump après avoir obtenu des preuves que ces deux hommes avaient eu des contacts suspects avec la Russie pendant la campagne. L'informateur, un universitaire américain qui enseigne au Royaume-Uni, a pris contact avec un conseiller de campagne, George Papadopoulos, selon des personnes proches du dossier. Il a également rencontré à plusieurs reprises dans les mois qui ont suivi un autre conseiller, Carter Page.

    Toujours selon le journal, l'informateur a collecté des renseignements sur George Papadopoulos et Carter Page afin de les transmettre au FBI. Le média ne précise cependant pas la durée de la mission et si l'informateur a été rémunéré.

    Donald Trump a écrit jeudi dernier sur Twitter que les informations sur un indicateur qui aurait été introduit par le FBI dans son équipe électorale pourraient provoquer un scandale plus retentissant que celui du Watergate, qui avait abouti à la démission du 37e Président des États-Unis, Richard Nixon. Il a ajouté que l'infiltration d'un informateur du FBI dans son équipe a eu lieu sous la présidence du démocrate Barack Obama, qui soutenait la candidate de son parti, Hillary Clinton, la principale rivale de Donald Trump.

    «Si c'est vrai, c'est plus que Watergate», a conclu Donald Trump.

    Tags:
    campagne électorale, informateur, FBI, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik