Ecoutez Radio Sputnik
    Skopje

    Le Premier ministre de Macédoine révèle un nouveau nom possible pour ce pays

    © AP Photo / Boris Grdanoski
    International
    URL courte
    3213

    Un compromis sur un nouveau nom de l'ancienne république yougoslave de Macédoine semble être trouvé. Le Premier ministre macédonien, Zoran Zaev, espère que la variante de Macédoine d'Ilinden mettra fin à ce litige entre Skopje et Athènes.

    La Macédoine renonce à Alexandre le Grand!
    © REUTERS / Ognen Teofilovski
    La Macédoine d'Ilinden est la variante la plus acceptable pour Skopje et Athènes qui se disputent sur le nouveau nom de ce pays balkanique, a annoncé le 19 mai le Premier ministre macédonien, Zoran Zaev.

    La semaine dernière, M.Zaev a négocié avec son homologue grec Aléxis Tsipras.

    «Les gouvernements de la Macédoine et de la Grèce discutent d'options pour une décision acceptable pour les deux parties. La République de Macédoine d'Ilinden est un compromis possible. En anglais: Republic of Ilinden Macedonia, en albanais: Republika Ilindenase e Maqedonisё», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse à l'issue de l'entretien avec M.Tsipras.

    Le gouvernement macédonien est d'accord pour l'utilisation universelle de ce nom, qui sera graduellement appliqué dans le pays, après un référendum sur cette question, a ajouté Zoran Zaev.

    Ce nom est lié à l'insurrection d'Ilinden contre l'Empire ottoman, qui a eu lieu le 2 août 1903, jour de la Saint-Élie. De nos jours, c'est la principale fête du pays, le Jour de la République.

    «Ilinden [Jour de la Saint-Élie, ndlr] est notre avenir radieux. Avec ce nom, nous nous prononçons pour notre identité. Ilinden est la garantie d'une Macédoine multiethnique», a souligné M.Zaev.

    Toutefois, le leader du principal parti d'opposition, la VMRO-DPMNE (Organisation révolutionnaire macédonienne intérieure — Parti démocratique pour l'Unité nationale macédonienne), Hristijan Mickoski, a fait savoir aux journalistes qu'il ne souhaitait pas changer la Constitution macédonienne pour utiliser un nouveau nom du pays. Des représentants de la minorité albanaise ont exprimé leurs doutes sur le choix de cette fête chrétienne pour le nom du pays.

    Le litige entre la Grèce et l'Ex-république yougoslave de Macédoine sur le nouveau nom à donner à cette dernière dure depuis la désintégration de la Yougoslavie en 1991. La Grèce s'oppose à l'attribution du nom de Macédoine à son voisin. Elle rappelle que la plus grande partie de la région historique de Macédoine se trouve en Grèce. En l'absence de tout accord sur cette question, Athènes bloque l'adhésion de Skopje à l'Union européenne et à l'Otan.

    Lire aussi:

    La version finale du nouveau nom de la Macédoine dévoilée
    Pour élargir l’Otan, les USA «sacrifient la stabilité» de la Macédoine et de la région
    Les Balkans sont-ils menacés par un «printemps macédonien»?
    Tags:
    litige, premier ministre, région, nom, gouvernement, référendum, OTAN, Union européenne (UE), Zoran Zaev, Alexis Tsipras, Skopje, Empire ottoman, Athènes, Yougoslavie, Macédoine, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik