International
URL courte
7671
S'abonner

Les unités de la police militaire russe déployées sur le territoire syrien ont commencé samedi à patrouiller les villes de Yalda, de Babila et de Beit-Sahem, en banlieue sud de la capitale Damas.

La police militaire russe mène désormais ses patrouilles dans les localités syriennes de Yalda, de Babila et de Beit-Sahem, au sud de Damas, a annoncé samedi le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Youri Evtouchenko.

«Des postes d’observation ont été installés et des patrouilles de la police militaire russe ont été lancées dans les localités de Yalda, de Babila et de Beit-Sahem pour y garantir l’ordre public», a indiqué M.Evtouchenko.

À Douma, les autorités poursuivent les travaux de déblaiement des débris et reconstruisent l’infrastructure.

«Les artificiers de l’armée syrienne continuent l’opération de déminage des quartiers résidentiels, retirent les mines et les munitions», a ajouté le général.

Ces dernières 24 heures, 18 résidences ont été déminées dans la Ghouta orientale. Les démineurs ont détecté et neutralisé huit charges explosives. Les services municipaux ont déblayé un territoire de plus de 24 km2.

«65.796 habitants de la Ghouta orientale hébergés dans des camps de réfugiés sont rentrés dans leurs foyers grâce au soutien de la Russie et du gouvernement syrien», a annoncé le chef du Centre pour la réconciliation.

Selon lui, la situation dans la Ghouta orientale et d’autres banlieues de Damas est en train de se stabiliser.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Comme Jacques Chirac, Macron s’emporte contre des policiers israéliens à Jérusalem - vidéo
Tags:
police militaire, déminage, patrouille, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko, Beit-Sahem, Yalda, Babila, Douma, Ghouta orientale, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik