Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats de l'armée allemande

    L’armée allemande mise en garde contre une opération militaire en Russie

    © AFP 2018 Safin Hamed
    International
    URL courte
    6924413

    La Bundeswehr doit oublier toute confrontation avec la Russie et renoncer à toute idée de faire renaître l’opération Barbarossa, mise au point pour attaquer l’Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale, écrit le quotidien allemand Junge Welt.

    Les forces armées allemandes, dotées de chars, de sous-marins ainsi que d'autres matériels de guerre, ne sont pas destinées aux «interventions militaires», affirme le quotidien allemand Junge Welt.

    La dernière opération militaire de ce genre, le plan Barbarossa, visant à attaquer l'Union soviétique, s'est terminée en 1945 par une défaite totale, rappelle l'auteur de l'article.

    La Bundeswehr doit oublier toute idée de confrontation avec la Russie et renoncer à toute idée de faire renaître l'opération Barbarossa, souligne le média.

    «Cela ne pourra tout simplement pas être un succès, tout comme les deux tentatives précédentes de conquérir la Russie», résume l'auteur, faisant ainsi référence aux échecs de 1812 et de 1941.

    L'invasion de certains pays tournera au cauchemar pour n'importe quelle armée, avait précédemment estimé le quotidien suédois Svenska Dagbladet, qui cite la Russie parmi ces pays, outre la Suisse et la Nouvelle-Zélande.

    Selon Svenska Dagbladet, celui qui aura l'idée d'envahir la Russie devra être prêt au pire: il devra opérer dans des conditions extrêmes de montagnes, de marécages infranchissables, de toundra, de rivières torrentueuses et de sombres forêts sans fin.

    Lire aussi:

    L’ex-chef des forces de l’Otan en Europe dit pourquoi nul ne veut la guerre avec la Russie
    Clichés uniques de la nature au festival Russie naturelle
    «Quand on est entouré d’amis, on ne doit pas se protéger contre des menaces irréalistes»
    Tags:
    attaque, invasion, médias, guerre, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik