International
URL courte
26722
S'abonner

Les manifestants bahreïnis ont réclamé le retrait des militaires américains du pays et exprimé leur soutien aux manifestants palestiniens à la frontière d'Israël.

Des manifestations anti-américaines se sont déroulées vendredi à Manama, capitale bahreïnie, ainsi que dans d'autres villes du pays, relate la chaîne de télévision Lualua TV.

Les manifestants réclament le retrait des marines américains et la fermeture d'une base navale des États-Unis qui se trouve dans le royaume insulaire depuis des décennies. Portant des pancartes «Quittez notre terre», ils ont critiqué le Président Donald Trump et la famille régnante Al Khalifa au pouvoir dans leur pays.

Les protestatires ont également exprimé leur soutien aux manifestants palestiniens à la frontière entre Gaza et Israël.

Le petit État insulaire du golfe Persique abrité la 5e Flotte américaine depuis sa recréation en 1995, ainsi que l'United States Naval Forces Central Command (NAVCENT). Après les protestations populaires de 2011, le gouvernement bahreïni a durci la politique intérieure en invitant les forces saoudiennes sur son territoire, établissant des cours martiales pour les civils et condamnant de nombreux manifestants à la peine capitale.

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
protestations, base navale, US Navy, Donald Trump, Manama, Bahreïn
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook