Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump sur son compte Twitter

    Trump donne un ordre en réaction à la présence d'un espion du FBI durant sa campagne

    © AP Photo / J. David Ake
    International
    URL courte
    2190

    Donald Trump a exigé que le ministère de la Justice mette les points sur les i dans l’affaire de l’ingérence présumée du FBI dans sa campagne électorale.

    Le ministère américain de la Justice devra lancer une enquête en vue d’établir si le FBI a surveillé ou essayé d’influer sur la campagne électorale présidentielle aux États-Unis, a déclaré dimanche le Président américain.

    «Je réclame et je le ferai officiellement dès demain, que le ministère de la Justice se penche sur la question de savoir s’il y a eu une ingérence ou une surveillance du FBI pendant la campagne électorale de Trump à des fins politiques et si des membres de l’administration [de Barack Obama, ndlr] ont adressé des requêtes en ce sens», a indiqué M.Trump sur Twitter.

    Le 18 mai, The New York Times a annoncé que le FBI avait envoyé un informateur pour collecter des preuves que les conseillers de M.Trump, George Papadopoulos et Carter Page, avaient eu des contacts suspects avec la Russie. Le journal The Washington Post a aussi publié un article à ce sujet. Toutefois, le nom de l’informateur n’a pas été publié sur demande du FBI.

    Donald Trump a écrit sur Twitter que les informations sur un indicateur qui aurait été introduit par le FBI dans son équipe électorale pourraient provoquer un scandale plus retentissant que celui du Watergate, qui avait abouti à la démission du 37e Président des États-Unis, Richard Nixon.

    Le journal The Intercept a affirmé dimanche que le nom de l’informateur du FBI serait Stefan Halper. Ex-agent de la CIA, M.Halper travaille actuellement à l'Université de Cambridge. Il a en outre fait partie du scandale de la présidentielle de 1980, quand le QG de Ronald Reagan avait été accusé d'avoir espionné l'administration de Jimmy Carter au moyen d'agents de la CIA.

    Lire aussi:

    Le FBI aurait recouru à un indic dans l’enquête sur la collusion entre Trump et la Russie
    «Aucune collusion» avec la Russie n’a été prouvée même par l’«espion» du FBI, selon Trump
    Le FBI aurait piraté au hasard des ordinateurs en Russie, en Chine et en Iran
    Tags:
    informateur, enquête, Twitter, ministère américain de la Justice, FBI, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik