Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    «Remarques insignifiantes et insultantes»: l'Iran réagit aux déclarations US

    © Sputnik . Sergey Mamontov
    International
    URL courte
    13643

    L’Iran a menacé de déposer une plainte en justice contre les États-Unis après les récentes déclarations faites par le secrétaire d’État Mike Pompeo qui a évoqué l’adoption de nouvelles sanctions.

    Les États-Unis prennent le risque d’être traduits en justice s’ils continuent de s’ingérer dans les affaires intérieures de l’Iran, a déclaré lundi le ministère iranien des Affaires étrangères commentant les récents propos du secrétaire d’État américain Mike Pompeo.

    «La République islamique d’Iran considère les déclarations scandaleuses du secrétaire d’État américain comme une ingérence flagrante dans ses affaires intérieures et comme une menace illégale contre un État membre de l’Onu. Elle se réserve le droit d’intenter des poursuites judiciaires», a indiqué le ministère dans un communiqué.

    Selon le ministère, «le gouvernement américain répondra des conséquences des persécutions et des actions illégitimes et violentes contre la nation iranienne.

    «Les remarques insignifiantes, inconsistantes, insultantes et peu importantes du nouveau secrétaire d'État américain et son attitude inacceptable envers la grande nation iranienne civilisée témoignent du désespoir et de l'impuissance des officiels du gouvernement américain envers les Iraniens», a poursuivi le ministère.

    Intervenant lundi à la Heritage Foundation à Washington, M.Pompeo a exposé les exigences principales des États-Unis. Selon lui, l’Iran doit mettre fin à son programme nucléaire et balistique, réduire son «influence malveillante» dans la région et notamment retirer ses troupes de Syrie et cesser de s’ingérer dans les conflits de la région et de soutenir des groupes tels que le Hezbollah. M.Pompeo a promis d’exercer des pressions financières sans précédent sur Téhéran et a estimé que tous les pays, y compris les membres de l’UE, devaient rejoindre les futures sanctions contre l’Iran.

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: comment Mike Pompeo compte faire plier Téhéran
    Netanyahu s’exprime ouvertement sur le rôle de l’aviation israélienne contre l’Iran
    L'Iran précise les délais de sa «présence consultative» en Syrie
    Tags:
    réaction, justice, programme nucléaire iranien, ministère iranien des Affaires étrangères, Mike Pompeo, Iran, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik