International
URL courte
519
S'abonner

Plusieurs médias britanniques ont évoqué dans la foulée une prise d’otages près d'un McDonald’s à Greenhithe, déclenchant une vague de panique sur les réseaux sociaux. La police a par la suite démenti ces rumeurs, précisant que l’arme était factice.

Les rumeurs sur une prise d'otage près d'un centre commercial à Greenhithe, dans le comté du Kent, qui ont émergé cet après-midi dans The Daily Express et The Daily Star se sont avérées être une fausse alerte

La police britannique a démenti les informations expliquant qu'un homme avait effectivement été transporté dans un hôpital en lien avec son comportement suspect.

«La police de Kent a été appelée à 11h41 le vendredi 25 mai 2018 en raison d'un homme en détresse à l'intérieur d'une propriété à Cobham Terrace, à Greenhithe», ont tweeté les forces de l'ordre.

«Les agents sont intervenus avec le South East Coast Ambulance Service et un homme a été emmené dans un hôpital local par mesure de précaution».

La police a également confirmé que des agents armés avaient assisté à la scène et récupéré une «arme à feu d'imitation».

Citée par The Daily Express, Carol Jansz, directrice d'un centre de soins situé à proximité, a plus tôt déclaré à Kent Live qu'«un policier avait dit à un membre du personnel qu'il y avait apparemment un incident avec des armes à feu». «Ils ont fermé la route et demandé aux gens de ne pas sortir», affirmait la femme.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les Français subissent déjà les effets de la crise économique, selon une étude
Hommage à Adama Traoré: Camélia Jordana chante qu'il est temps de «prendre les armes» - vidéo
Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
Tags:
fausse alerte, prise d'otages, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook