International
URL courte
401677
S'abonner

Benjamin Netanyahu a promis de réagir au renforcement de la présence militaire iranienne en Syrie et à l’éventuel transfert d’armes létales de Syrie au Liban ou à la production de ces armes sur le territoire libanais.

Israël prend des mesures pour empêcher le transfert d’armes de Syrie au Liban et au lancement de la production d’armes létales sur place, a déclaré dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d’une réunion du gouvernement du pays.

«Nous œuvrons en vue de prévenir la création d’une présence de forces iraniennes hostiles à Israël [en Syrie, ndlr], nous prenons également des mesures pour empêcher le transfert d’armes létales de Syrie au Liban ou leur production au Liban», a indiqué M.Netanyahu cité par sa chancellerie.

Selon le Premier ministre, ces armes sont destinées à frapper Israël qui se réserve le droit à l’autodéfense. M.Netanyahu a estimé que l’Iran était le principal facteur de déstabilisation au Proche-Orient.

Cette déclaration a été faite après de nouvelles frappes aériennes contre des sites militaires en Syrie. Certains médias ont rejeté la responsabilité des frappes sur Israël. Les autorités israéliennes ne confirment pas ces accusations, sans toutefois les rejeter.

M.Netanyahu a également annoncé qu’il avait remercié le secrétaire d’État américain Mike Pompeo pour l’adoption par les États-Unis d’une politique plus dure à l’égard de l’Iran. Les États-Unis ont récemment exigé que l’Iran se retire de Syrie, cesse de soutenir les groupes radicaux au Proche-Orient et ont imposé de nouvelles restrictions sur le programme nucléaire iranien.

Lire aussi:

Blessé par balle en pleine rue, le rappeur Crim’s en pronostic vital engagé dans le Val-de-Marne
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Le Premier ministre arménien dénonce une tentative de «coup d'État militaire»
Les plus vieux réacteurs nucléaires français prolongés au-delà de 40 ans
Tags:
production d'armes, transfert, armes létales, Benjamin Netanyahou, Syrie, Iran, Liban, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook