International
URL courte
24532
S'abonner

Le scénario de l’invasion américaine dans un pays est déjà connu, écrit The National Interest. Les États-Unis ont attaqué l’Irak en 2003 sous prétexte que Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive et représentait une menace pour la communauté internationale. La même situation est en train de se répéter avec l’Iran, selon le média.

«Pourquoi les États-Unis ont-ils envahi l'Irak en 2003? Expliquer cela par le stock d'armes de destruction massive de Saddam Hussein est un mensonge. Après tout, tout le monde sait qu'aucune de ces armes n'a jamais été retrouvée», écrit The National Interest soulignant que cette situation est en train de se reproduire avec l'Iran.

Cependant, l'affirmation selon laquelle les États-Unis ont envahi l'Irak uniquement à cause des armes de destruction massive est aussi erronée.

« Il est indispensable de convaincre Trump que la politique de renversement des régimes qui ne conviennent pas [aux Etats-Unis] a été considérablement discréditée après 2003 et que l'appliquer de nouveau n'apporterait rien de bon », écrit le média en reprenant les propos du conseiller à la sécurité nationale, John Bolton.

En analysant la compagne irakienne de 2003, il est possible de «composer la recette» de l'invasion américaine dans le pays, écrit le média qui présente «un guide en trois étapes» du déclenchement d'un conflit militaire par les Etats-Unis.

S'ils rejettent la responsabilité de leurs problèmes intérieurs et des problèmes internationaux sur un pays bien précis, présentent la guerre comme «une promenade de santé», alors que l'opposition existant dans ce pays se prononce en faveur de valeurs « démocratiques», les États-Unis essaieront quelque temps après de provoquer un conflit, résume The National Interest.

Selon la version du média, la même tendance peut être observée aujourd'hui avec l'Iran. Ainsi, le 15 mai, Nikki Haley, représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations unies, a annoncé que la République islamique était la principale force déstabilisatrice au Proche-Orient. Puis, le 21 mai, le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, l'a accusée d'avoir une responsabilité dans la situation tendue en Europe et en Afghanistan, rappelle le média.

Dans le même temps, les États-Unis se sont mis à soutenir d'une manière très active l'opposition pro-américaine en Iran. Selon les informations de The National Interest, la presse américaine commence à rappeler que chaque nation et chaque pays peut être «facilement» envahi par les États-Unis.

Ces trois étapes étant réalisées, l'Iran est au seuil d'une guerre avec les Etats-Unis, conclut The National Interest.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Un eurodéputé surpris dans une orgie à Bruxelles présente sa démission
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
conflit, guerre, médias, scénario, politique, Iran, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook