Ecoutez Radio Sputnik
    Mariano Rajoy

    Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy renversé par le parlement

    © AP Photo / Daniel Ochoa de Olza
    International
    URL courte
    27412

    Le parlement espagnol a adopté la motion de censure contre Mariano Rajoy. Le socialiste Pedro Sanchez est devenu en conséquence le nouveau chef du gouvernement.

    Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, empêtré dans un scandale de corruption, a été renversé vendredi par le parlement qui a dans le même temps accordé sa confiance au socialiste Pedro Sanchez.

    Pedro Sanchez a reçu le soutien de six partis, totalisant 180 voix à la chambre basse du parlement pour voter la motion de censure soumise au vote par le Parti socialiste (PSOE), soit plus que la majorité absolue des 176 voix nécessaires. Le Parti Populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy est minoritaire à la chambre basse qui a une composition particulièrement fragmentée, indique Reuters.

    Le soutien décisif est venu du Parti nationaliste basque (PNV) qui a fait savoir qu'il avait décidé de voter la censure.

    Deux partis indépendantistes catalans ainsi que Podemos (gauche), un autre petit groupe basque et un parti des îles Canaries ont déclaré qu'ils soutiendraient la motion de censure.

    Pedro Sanchez devrait prendre ses fonctions lundi et son gouvernement sera formé dans le courant de la semaine prochaine.

    Les utilisateurs des réseaux sociaux ont observé que Mariano Rajoy était absent du Congrès des députés pendant la plupart des débats. Il n'en fallait pas plus pour lancer des hashtag  #DondeEstaMariano ou #WhereisRajoy (Où est Mariano Rajoy?).

    ​​«Je suis venu pour lancer le hashtag #DóndeEstáRajoy ou #DóndeEstáMariano et je m'en vais. Bon vent», a écrit un des Tweetos.

    Lire aussi:

    Rajoy quitte le pouvoir et l'Espagne risque la crise politique
    Pour la première fois, un Premier ministre espagnol a prêté serment sans Bible ni crucifix
    Rajoy réagit aux élections en Catalogne
    Tags:
    parlement, Mariano Rajoy, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik