Ecoutez Radio Sputnik
    Kosovo

    Kosovo ou adhésion à l’UE? Les Serbes mettront fin à ce dilemme par un référendum

    CC0 / marijanana
    International
    URL courte
    163411

    La Serbie laissera son peuple s’exprimer sur la question de l’indépendance du Kosovo par référendum, a fait savoir son Président Aleksandar Vučić. En répondant à la question qui leur sera posée, les Serbes choisiront donc entre le Kosovo et l’Union européenne.

    Un référendum sur la question du Kosovo se tiendra d'ici à la fin de cette année en Serbie, a fait savoir ce vendredi 1er juin le Président de ce pays balkanique Aleksandar Vučić, intervenant à l'antenne de la télévision nationale.

    «Si vous voulez modifier la Constitution, et en chemin vers l'Europe, nous devrons le faire, il est nécessaire d'organiser un référendum pour que les citoyens expriment leur avis», a-t-il indiqué lors de son intervention. 

    Et d'ajouter que ce référendum sera un des moyens pour les autorités de s'adresser au peuple.

    Tant qu'elle ne reconnaîtra pas l'indépendance autoproclamée du Kosovo par rapport à elle, la Serbie ne pourra adhérer au projet européen. La question à laquelle les citoyens auront à répondre lors de ce référendum portera sur leur volonté de sacrifier le Kosovo et la Métochie en échange de l'adhésion de leur pays à l'Union européenne. La date du référendum n'a pas encore été annoncée.

    La politique étrangère de la Serbie est axée sur l'adhésion à l'UE tout en préservant de bonnes relations avec la Russie et la Chine. En même temps, Belgrade ne projette pas de faire partie d'une aucune alliance militaire, en conservant sa neutralité. 

    Placée sous administration de l'Onu en 1999, la province du Kosovo, historiquement serbe mais peuplée majoritairement d'Albanais, a proclamé son indépendance vis-à-vis de Belgrade en 2008. Ce statut n'est cependant pas reconnu par 35 pays, dont la Russie, la Chine et l'Espagne.

    Lire aussi:

    Dix ans de la déclaration d’indépendance du Kosovo: un bien triste anniversaire
    Pourquoi ce qui a été autorisé pour le Kosovo ne l’est-il pas pour la Catalogne?
    Unification Albanie-Kosovo, une menace pour la paix en Europe
    Tags:
    intégrité territoriale, adhésion à l'UE, reconnaissance, référendum, rattachement, rapprochement, intégration européenne, indépendance, Union européenne (UE), Aleksandar Vucic, Belgrade, Kosovo, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik