Ecoutez Radio Sputnik
    Rodrigo Duterte

    Sa bouche met à nouveau Duterte en difficulté, cette fois-ci à cause d'un baiser (vidéo)

    © AFP 2018 Aaron Favila
    International
    URL courte
    22382

    Le Président philippin est venu en Corée du Sud pour… se lâcher à nouveau. Lors d’une rencontre avec des ressortissants philippins, Rodrigo Duterte a invité deux femmes à le rejoindre sur la scène et a embrassé l’une d’elle sur les lèvres. Ce geste inattendu a rapidement provoqué un tollé.

    Pour une visite de trois jours en Corée du Sud, le Président philippin Rodrigo Duterte a rencontré la communauté philippine installée dans le pays. A la fin de la rencontre, il a fait monter deux femmes sur la scène pour leur remettre un livre, et puis… a eu un geste inattendu.

    «Vous devez me payer avec un baiser. Êtes-vous prêtes pour des baisers?», a-t-il déclaré.

    Il a pris la première dans ses bras et l'a embrassée sur la joue, avant de mimer un baiser sur la bouche pour la seconde.

    Après un long moment d'hésitation, la femme accepte la demande insistante du Président philippin et l'embrasse.

    La scène a suscité de vifs applaudissements dans le public au moment des faits.

    L'agence de presse d'État Philippine, News Agency, a identifié la femme comme étant Bea Kim. Elle a posté une brève interview vidéo d'elle sur sa page Facebook. «Il n'y avait pas de méchanceté», dit-elle. «Pour moi, pour lui, ça ne voulait rien dire.»

    Si la jeune femme a pris la chose avec le sourire, le geste du Président philippin s'est attiré les foudres du Net, accusant le Président de misogynie. Nombreux sont ceux qui ont lié ce geste du Président à du harcèlement sexuel.

    «La frontière entre éthique et non éthique, morale et immorale est floue pour Duterte tant qu'elle sert ses intérêts personnels», a écrit un utilisateur sur Twitter.

    Le sénateur d'opposition, Risa Hontiveros, a déclaré que même si le baiser était consenti, il s'agissait d'un «grave abus d'autorité».

    M.Duterte avait été auparavant accusé de misogynie lorsqu'il avait «plaisanté» sur de possibles viols commis par des soldats.

    Lire aussi:

    Baiser perfide: Duterte serait prêt à démissionner si les femmes le voulaient
    L'invitation de la discorde du Président philippin aux USA entourée de réprobations
    Selon Duterte, «on ne peut se fier qu’à Moscou et Pékin»
    Tags:
    femme, baiser, Rodrigo Duterte, Corée du Sud, Philippines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik