Ecoutez Radio Sputnik
    Liban

    Aucune demande de Paris sur une médiation de Beyrouth sur la Syrie, selon un responsable

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    150

    La France et les États-Unis n’ont jamais demandé à Beyrouth d’assurer la médiation dans le règlement de la crise syrienne, a assuré Sputnik le président du parlement libanais.

    Les autorités françaises n'ont pas demandé au Liban d'assurer la médiation pour organiser des négociations entre les pays de la région au sujet de la Syrie, a déclaré à Sputnik le président du parlement libanais Nabih Berri.

    À la question de savoir si Paris avait demandé à Beyrouth d'assurer la médiation, M.Berri a déclaré: «Le Liban ne joue aucun rôle de cet ordre». «Il peut, évidemment, profiter du règlement en Syrie mais il ne peut pas imposer cette décision», a-t-il souligné.

    C'est le dialogue qui est la clé du règlement en Syrie, a-t-il encore fait savoir. «Mais ce dialogue ne doit pas être intersyrien, car le combat ne se déroule pas actuellement à l'intérieur de la Syrie ni au sein du peuple syrien, je pense. Le combat est entre des États qui s'opposent sur le sol syrien.»

    Selon lui, la France et les États-Unis n'ont pas non plus demandé à Beyrouth d'établir des contacts avec Bachar el-Assad. «Je suppose que la Russie joue ce rôle via les pourparlers d'Astana», a-t-il indiqué.

    Fin mai, le Président russe a rencontré son homologue français. Emmanuel Macron a déclaré avoir convenu avec Vladimir Poutine de créer un mécanisme de coordination entre le processus de règlement syrien d'Astana et le «petit groupe» qui comprend les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Jordanie et l'Arabie saoudite. M.Macron a également souligné la nécessité de faire asseoir à la table des pourparlers toutes les puissances régionales intéressées par le règlement de la crise en Syrie.

    Lire aussi:

    Le Liban et la Russie pourraient renoncer au dollar dans les échanges commerciaux
    Syrie: Macron projette ses ambitions, el-Assad les rejette
    Le Liban au centre du Moyen-Orient
    Tags:
    Nabih Berri, France, Liban
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik