International
URL courte
6115
S'abonner

Les autorités d'Arabie saoudite ont exécuté ce jeudi quatre personnes accusées d'appartenir à une cellule de combat liée à l'Iran, a affirmé Al Arabiya.

La chaîne de télévision Al Arabiya a annoncé ce jeudi que l'Arabie saoudite avait exécuté quatre personnes accusées de liens avec l'Iran, rival régional de Riyad.

Les quatre «terroristes» ont été formés dans des camps d'entraînement en Iran et accusés d'avoir projeté d'assassiner des «personnalités importantes» du pays, a-t-elle indiqué.

Les relations entre l'Iran et l'Arabie saoudite se sont détériorées en raison des guerres en Syrie, en Irak et au Yémen et suite à la tragédie survenue à Mina en septembre 2015, lorsque plus de 6.000 personnes ont été tuées dans une bousculade lors d'un pèlerinage. Elles se sont aggravées davantage après l'exécution par Riyad, le 2 janvier 2016, du grand ayatollah chiite Nimr Baqr al-Nimr. Des manifestants iraniens en colère ont attaqué les missions diplomatiques saoudiennes à Téhéran et à Machhad. Riyad a riposté en rompant ses relations diplomatiques avec l'Iran.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Arabie Saoudite, Iran, Téhéran, Riyad, Syrie, Irak, Yémen, Nimr Baqr al-Nimr, Al-Arabiya, exécution, relations diplomatiques, centre d'entraînement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook