Ecoutez Radio Sputnik
    Ankara

    La Turquie suspend l’accord avec la Grèce sur la réadmission des migrants

    © AFP 2018 Dimitar Dilkoff
    International
    URL courte
    2193

    La Turquie a suspendu son accord avec la Grèce sur la réadmission des migrants suite à la décision des autorités grecques de libérer des militaires turcs qui auraient été impliqués dans la tentative de coup d’État de juillet 2016, selon le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

    La Turquie a cessé de réadmettre les réfugiés depuis la Grèce suite à la décision d'Athènes de libérer les militaires turcs dont l'extradition était revendiquée par Ankara, a annoncé ce jeudi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

    Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré mardi dernier que la libération en Grèce des militaires turcs qui s'y étaient réfugiés après l'échec de la tentative de coup d'État était contraire au droit international et aux relations de bon voisinage.

    «La Grèce veut résoudre ce problème (l'extradition vers la Turquie des militaires turcs, ndlr). Mais ils disent que les juges grecs sont indépendants. Nous savons qu'ils se trouvent sous la pression de l'Occident. Nous avons un accord sur la réadmission (des migrant, ndlr) avec la Grèce. Pour l'heure, nous le suspendons. Nous poursuivrons le travail avec la Grèce dès que la dernière sentence sera prononcée par son tribunal», a signalé M.Cavusoglu cité par le quotidien Hurriyet.

    Huit militaires turcs avaient fui en Grèce à bord d'un hélicoptère après la tentative avortée de coup d'État du 16 juillet 2016. En Grèce, ils avaient été placés en garde à vue, bien que la justice grecque ait refusé de les extrader, craignant que la Turquie ne puisse leur garantir un jugement équitable. Depuis, Ankara cherche à obtenir leur extradition et accuse la Grèce de soustraire les putschistes au châtiment.

    Au début de cette semaine, le Conseil d'État, le tribunal administratif supérieur, a validé l'octroi de l'asile à un militaire turc, ce qui est contesté par le gouvernement grec. L'octroi de l'asile aux autres militaires turcs est désormais à l'ordre du jour. Ensuite, ils pourront quitter la Grèce et se rendre dans n'importe quel pays européen. 

    Lire aussi:

    Les hackers grecs et turcs se lancent dans une guerre informatique
    Face-à-face entre des navires de guerre grecs et turcs en mer Égée près d'îles litigieuses
    Le conflit le plus explosif qui couve en Europe
    Tags:
    suspension, accord, tentative de putsch en Turquie (2016), Mevlut Cavusoglu, Turquie, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik