Ecoutez Radio Sputnik
    Rome

    Selon Rome, Moscou peut aider l’Europe contre le terrorisme

    © Sputnik . Alexander Wilf
    International
    URL courte
    7211

    Qualifiant la Russie d’allié fondamental dans la lutte contre le terrorisme, le nouveau ministre de l'Intérieur italien a appelé l’Europe à coopérer avec Vladimir Poutine.

    La Russie est un allié fondamental dans la lutte contre le terrorisme, avec lequel il importe de coopérer pour protéger la civilisation européenne contre les extrémistes, a déclaré le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini.

    «Je suis très content que le Président américain Donald Trump ait les mêmes intentions que moi à l'égard de la Russie. La Russie est notre allié fondamental contre le terrorisme. Nous, les Européens, devons travailler avec le Président russe Vladimir Poutine pour protéger notre civilisation contre les attaques d'extrémistes islamistes», a-t-il indiqué dans une interview au quotidien russe Izvestia.

    Auparavant, M. Salvini avait déclaré que l'Italie était prête à discuter du statut de la Crimée, tout en admettant la possibilité pour Rome de mettre son veto sur la prorogation des sanctions européennes (contre la Russie) liées au rattachement par la Russie de la Crimée. Selon lui, dans ses relations avec la Russie, l'Italie doit appliquer le principe de bon voisinage car la Russie est son partenaire sensible dans le commerce et l'énergie.

    Le nouveau gouvernement italien a fixé la nécessité de lever les sanctions antirusses dans un «contrat de gouvernement» conclu entre le parti Ligue de Matteo Salvini et le Mouvement 5 Étoiles (M5S) antisystème avant la formation du nouveau cabinet. Il y est notamment indiqué que Rome préconise l'ouverture face à Moscou, qui ne serait pas une «menace» mais un «partenaire» économique toujours plus important et un interlocuteur stratégique en vue de régler les crises régionales (Syrie, Libye, Yémen).

    Lire aussi:

    Salvini: la Russie est «notre allié fondamental»
    «Recensement raciste»: comment résoudre la question des Roms en Italie?
    Un magazine catholique italien a découvert Satan dans le nouveau gouvernement
    Tags:
    Union européenne (UE), Matteo Salvini, Italie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik