International
URL courte
18557
S'abonner

La réalisation du Nord Stream 2 et la participation de l’Allemagne dans ce projet menacent l’Europe en tant que civilisation, selon le vice-ministre ukrainien des Territoires temporairement occupés.

La construction du gazoduc Nord Stream 2 influencera négativement toute l'Europe de l'Ouest, a annoncé à la chaîne de télévision ICTV le vice-ministre ukrainien des Territoires temporairement occupés, Gueorgui Touka.

Selon lui, l'Occident parle constamment de soutien à l'Ukraine alors que l'Allemagne participe au Nord Stream 2. De plus, dans le cas d'un renoncement à ses valeurs, telles que les droits de l'Homme et le respect des frontières reconnues par la communauté internationale, l'Europe risque de faire face à une menace à l'échelle civilisationnelle.

«Si la civilisation européenne commence à gaspiller ses principes de base à quelques intérêts d'affaires, j'estime que cela peut mener à des conséquences extrêmement négatives pour l'Europe de l'Ouest, en tant que civilisation en générale», a indiqué M.Touka.

Auparavant, le Président Porochenko s'était dit convaincu que le projet Nord Stream 2 ne serait pas réalisé.

Le 8 juin, le vice-président du Bundestag Thomas Oppermann a déclaré que le gazoduc ne devait pas être menacé par des sanctions de la part de pays tiers.

Le gazoduc Nord Stream 2 traversera la mer Baltique, reliant les fournisseurs russes aux consommateurs européens sur plus de 1.200 km. Le pipeline aura une capacité de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an. Le projet a un coût estimé à près de 10 milliards d'euros. Les partenaires de Gazprom dans le projet sont Engie, OMV, Shell et deux sociétés allemandes, BASF et Uniper.

Lire aussi:

Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Libye: «Sous Kadhafi, les Libyens vivaient mieux que la plupart des Occidentaux»
Tags:
Royal Dutch Shell, construction, menaces, civilisation, gazoduc, projet, Nord Stream 2, Gazprom, Bundestag, BASF, OMV (groupe énergétique), ENGIE (ex-GDF Suez), Gueorgui Touka, Petro Porochenko, Occident, mer Baltique, Europe occidentale, Allemagne, Kiev, Europe, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook