Ecoutez Radio Sputnik
    Le véhicule d'artillerie Chilka

    Comment l’armée algérienne a redonné une nouvelle vie au blindé d'artillerie russe Chilka?

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    121034

    Poursuivant sa politique de modernisation de ses équipements, l’armée algérienne a réussi le pari de moderniser le blindé soviétique Chilka, utilisé par ses forces depuis 1960, en le dotant d’un système de missile sol-air Igla. Cette prouesse permettra de prolonger la durée de service de ce blindé de plusieurs années, selon des experts russes.

    Le développement du complexe militaro-industriel est un impératif catégorique pour l'armée algérienne qui souhaite parvenir à l'autosuffisance en fabriquant elle-même ses matériels, ce qui contribuera au renforcement du secteur secondaire du pays. C'est ce qu'a annoncé le 24 avril le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre algérien de la Défense, selon un communiqué du ministère de la Défense cité par l'Algérie Presse Service.

    ​«Étant donné que le principe d'autonomie [est] une spécificité algérienne par excellence, nous avons accordé, dans l'Armée nationale populaire (ANP), une extrême attention au domaine des fabrications militaires», a annoncé le général. «J'affirme aujourd'hui que nous sommes déterminés, avec l'aide de Dieu, à aller de l'avant pour promouvoir davantage les fondements solides de cette industrie prometteuse», a-t-il ajouté.

    C'est notamment pour atteindre cet objectif que l'ANP a procédé à la modernisation du véhicule d'artillerie russe ZSU-23-4 Chilka utilisé par ses forces terrestres depuis 1960.

    En quoi consiste la modernisation du blindé Chilka?

    Lors de la couverture d'une visite effectuée le 28 mars par Ahmed Gaïd Salah, chef de l'état-major de l'ANP, dans une caserne dans la wilaya de Blida, la télévision algérienne a fait des «gros plans sur les améliorations introduites par l'armée algérienne sur le véhicule d'artillerie sol-air ZSU-23-4 Chilka, qui ont capté l'attention de tous, même des Russes», a écrit le journal le Courrier d'Algérie dans son édition du 2 avril 2018.

    Dans son édition du 30 mars 2018, le journal russe Rossiyskaya Gazeta a écrit que non seulement l'ANP continuait à exploiter plus de deux cents de ces blindés, mais qu'elle les avait remis en état et modernisés en les dotant, selon des sources algériennes citées par le journal, du système de missile sol-air modernisé Igla.

    Selon le quotidien russe, citant des experts, les canons de ce véhicule peuvent désormais atteindre une cible située à une distance de 5.000 mètres ou à une hauteur de 2.500 mètres, contre respectivement 3.500 et 1.500 initialement.

    Selon ces mêmes experts, les modifications que l'armée algérienne a apportées à ce véhicule déjà ancien feront que ce dernier «pourra rester en service pendant encore de nombreuses années et fera ainsi concurrence aux systèmes de défense anti-aérienne militaire étrangers modernes».

    Pour rappel, la marine militaire algérienne construira ses propres navires de patrouille en haute mer. Après une dizaine d'années de réflexion, son choix s'est porté sur le projet 22160 russe pour lequel elle a conclu un contrat d'achat de quatre navires. Le premier est déjà en construction à Zelenodolsk, en Russie, et les trois autres seront, quant à eux, construits en Algérie dans le cadre d'un accord de transfert de technologie.

    L'armée algérienne a aussi levé le voile, lors d'une exposition organisée en juillet 2017 par la direction de la communication du ministère de la Défense sur l'esplanade du musée de l'Armée et du mémorial du Martyr, sur tout un lot d'équipements fabriqués par ses propres usines.

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    Tags:
    modernisation, Chilka (canon automoteur antiaérien), Armée nationale populaire algérienne (ANP), Ahmed Gaid Salah, Algérie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik