Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    «Plus d’essais nucléaires, ni de missiles volant partout»: Trump rétorque aux critiques

    © REUTERS / Kevin Lamarque
    International
    URL courte
    6612

    Le sénateur démocrate Chuck Schumer, un des plus fervents opposants à Donald Trump, s’est une nouvelle fois montré très critique à son égard. Il s’en est pris au sommet entre le Président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Le locataire de la Maison-Blanche n’a pas manqué l’occasion de rétorquer.

    L'écho de la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un résonnera encore quelque temps. Selon le Président américain, cette réunion, largement critiquée par ses opposants, a mené à l'arrêt des essais nucléaires. Donald Trump a répondu aux accusations du chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, connu pour son attitude constamment critique et négative à l'égard du Président américain. 

    «Chuck Schumer a dit concernant le sommet: «Comme ils le disent au Texas, il y a un cow-boy sans bétail», a écrit Trump sur son compte Twitter. Et de poursuivre: «Merci, Chuck, par contre est-ce que vous êtes sûr d'avoir bien compris? Il n'y a plus d'essais nucléaires, ni de missiles volant partout, les polygones sont détruits, les otages sont revenus, les dépouilles de héros sont en route vers la maison et beaucoup d'autres choses encore».

    ​Le sommet américano-nord-coréen s'est déroulé le 12 juin à Singapour. Donald Trump et Kim Jong-un ont signé un document par lequel Washington s'engage à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord et Pyongyang réaffirme son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne». Dans le même temps, l'accord n'insiste pas sur un renoncement complet, irréversible et garanti aux armes nucléaires et sur la destruction des missiles balistiques intercontinentaux.

    Donald Trump a aussi souligné qu'il n'avait pas discuté avec Kim Jong-un du stationnement des troupes américaines sur le territoire de la Corée du Sud, où 28.500 soldats américains se sont déjà déployés.

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Tags:
    accusations, sommet, négociations, Chuck Schumer, Kim Jong-un, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik