International
URL courte
12197
S'abonner

Les sanctions européennes visant plusieurs catégories de produits américains, dont des véhicules et du textile, entreront en application à partir du 22 juin prochain.

En réponse à la hausse des droits de douane américains sur son acier et son aluminium, l'Union européenne se prépare à imposer des taxes additionnelles sur certains produits américains, dont les jeans, le bourbon ou les motos.

Selon un communiqué diffusé par la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström, la «décision unilatérale et injustifiée des États-Unis» n'a pas «laissé d'autre choix» à Bruxelles. «Les règles du commerce international […] ne peuvent être violées sans réaction de notre part», indique Mme Malmström.

Les mesures de rétorsion européennes entreront en application le 22 juin. Globalement, les taxes additionnelles atteindront 25%. Pourtant, l'UE reste disposée à supprimer ses mesures de riposte si les États-Unis renonçaient à leurs tarifs douaniers, souligne le communiqué.

La liste des marchandises visées par des taxes additionnelles comprend des produits agricoles, dont le riz, le maïs et le tabac, des biens en acier, des véhicules et du textile.

Précédemment, le secrétaire américain du Commerce Wilbur Ross avait annoncé l'instauration de droits de douane sur l'acier et l'aluminium exportés aux États-Unis par l'Union européenne, le Canada et le Mexique à compter du 1er juin. Les droits de douane sur l'acier atteindront 25%, alors que ceux sur l'aluminium 10%.

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Des sportifs américains aux JO s’en prennent aux athlètes russes après des défaites
Tags:
États-Unis, Cecilia Malmström, Union européenne (UE), taxes, droits de douane, commerce, acier, aluminium
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook