International
URL courte
1161
S'abonner

Aux États-Unis, le meurtrier présumé de Michella Welch, tuée il y a 32 ans, a été démasqué grâce à une simple serviette en papier qu’il avait jetée dans la poubelle.

Aux États-Unis, l'ADN laissé sur une serviette en papier a aidé à trouver l'assassin de Michella Welch, tuée en 1986.

En mars 1986, Michella Welch de 12 ans avait été enlevée dans un parc où elle jouait avec ses sœurs et retrouvée morte quelques heures plus tard.

L'autopsie a établi qu'elle était tuée suite à un coup porté sur la tête par un objet contondant après avoir subi un viol.

En mai 2006, les enquêteurs ont réussi à prélevé l'ADN de l'assassin et c'est ainsi que 12 plus tard, ils ont dépisté deux frères dont l'ADN était identique à celui prélevé pendant l'autopsie.

Le 4 juin, la police a placé sous surveillance la maison de l'un des deux frères, Gary Hartman, 66 ans, habitant à Washington. Le lendemain, celui-ci est allé déjeuner dans un café avec un collègue. Pendant le repas, il s'est essuyé la bouche avec une serviette qu'il a jetée. Un détective, qui s'était installé à la table voisine, a ramassé la serviette et l'a remise au laboratoire pour procéder à une analyse ADN.

L'analyse a établi que l'ADN sur la serviette était identique à celui prélevé dans le cadre de l'enquête. Gary Hartman a été arrêté et le 22 juin il a été inculpé de viol et meurtre prémédité.

Lire aussi:

Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
Tags:
Washington, meurtrier, ADN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook