Ecoutez Radio Sputnik
    Les combattants de l'Armée syrienne libre aux approches d'Al-Bab

    Des unités de l’Armée syrienne libre rejoignent les troupes de Damas pour combattre Daech

    © REUTERS / Khalil Ashawi
    International
    URL courte
    11650

    Plus d’une dizaine de localités dans le sud de la Syrie sont délibérément passées sous le contrôle des troupes gouvernementales après une offensive repoussée du Front al-Nosra*, ont annoncé les militaires russes.

    Des détachements de l'Armée syrienne libre (ASL) qui contrôlaient 11 localités dans le sud syrien se sont rangés du côté de l'armée gouvernementale, a annoncé ce dimanche le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

    «Ces dernières 24 heures, après avoir repoussé une offensive massive du Front al-Nosra*, des détachement de l'ASL qui contrôlaient les villages de Habab, Hirbat al-Msap, Jerfi, Asem, Cheikh-Gharbiy, Sheikh Sharki, Shumariyah, Hirbat al-Zabbir, Deir Dama, Al-Shiyah et Jadal, dans la zone de désescalade sud, ont volontairement rejoint les forces gouvernementales», ont indiqué les militaires.

    Selon le Centre, le 23 juin, à l'issue de la journée, les localités en question étaient entièrement contrôlées par les autorités syriennes.

    «Les unités de l'ASL qui y opéraient ont rejoint les détachements de l'armée pour mener des offensives conjointes face à Daech* et au Front al-Nosra*», ajoutent les militaires.

    Selon le Centre, son personnel est en train d'organiser l'acheminement de l'aide humanitaire aux habitants des zones libérées dans le sud syrien.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Plus de 1.000 terroristes d'al-Nosra attaquent l'armée syrienne, 5 morts et 19 blessés
    L’armée syrienne repousse une offensive d’al-Nosra dans une zone de désescalade
    Une 1ère grande unité d'opposition rallie le camp du gouvernement syrien
    Tags:
    Daech, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Armée syrienne libre (ASL), Front al-Nosra, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik