Ecoutez Radio Sputnik
    Pékin

    Assistance militaire de Pékin au Cambodge: «rien à voir avec les prochaines législatives»

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    0 102

    La Chine a promis au Cambodge 100 millions de dollars d’assistance militaire, apprend-on à l’issue de la visite à Phnom Penh du ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe. Contrairement aux allégations des médias, il ne s’agit pas d’un soutien au Premier ministre Hun Sen en vue des prochaines élections, a déclaré à Sputnik un politologue chinois.

    La Chine n'utilise jamais son assistance militaire pour influer sur les résultats des élections dans un pays ou un autre, a indiqué dans un entretien accordé à Sputnik Shen Shishun, directeur du Centre d'étude du Pacifique sud à l'Institut chinois des problèmes internationaux.

    «Selon les médias occidentaux, la Chine aide le Cambodge en matière d'économie, de transport, d'éducation et de culture rien que pour soutenir le pouvoir de Hun Sen. N'est-ce pas une absurdité pure et simple? Le Cambodge est un ami et camarade de la Chine en Asie du Sud-Est. La Chine aide toujours ses amis dans les domaines les plus variés. Pour nous, c'est tout à fait naturel. La Chine est invariablement attachée au principe de la non-ingérence dans les affaires intérieures d'autres États», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, si l'Occident estime que le soutien militaire de la Chine n'est qu'une tentative pour s'ingérer dans les élections au Cambodge, ce n'est que son point de vue.

    «Il [ce soutien militaire, ndlr] n'a rien à voir avec les prochaines législatives au Cambodge», a résumé le politologue, ajoutant que l'assistance accordée par Pékin n'était assortie d'aucunes conditions politiques.

    La Chine figure parmi les plus gros donateurs d'assistance militaire accordée au Cambodge, ainsi que parmi ses plus importants investisseurs étrangers. Plus de 30% de tous les investissements enregistrés et plus de 36% de l'assistance gratuite accordée au Cambodge reviennent à la Chine.

    Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, a toutes les chances de l'emporter à nouveau aux élections du 29 juillet.

    Lire aussi:

    La Chine et l'ASEAN renforcent leur coopération dans le domaine du sauvetage en mer
    Barrages chinois: les pays riverains du Mékong «n’ont pas besoin des conseils des USA»
    La Chine fera-t-elle des compromis pour éviter une guerre commerciale avec les USA?
    Tags:
    médias, pouvoirs, soutien, élections législatives, investissements, militaires, aide, Sputnik, Centre d'étude du Pacifique sud à l'Institut chinois des problèmes internationaux, Hun Sen, Wei Fenghe, Shen Shishun, Asie du Sud-Est, Phnom Penh, Cambodge, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik