Ecoutez Radio Sputnik
    Qatar

    Les sanctions US frappent le secteur énergétique russe, le Qatar ne bronche pas

    © AP Photo / Kamran Jebreili
    International
    URL courte
    17972

    Le Qatar entend continuer à coopérer avec la Russie malgré les sanctions américaines contre le secteur énergétique russe, a déclaré le PDG de Qatar Petroleum. Selon lui, «la Russie est un pays très important».

    Le Qatar n'est pas inquiet à cause des sanctions américaines contre le secteur énergétique russe, a déclaré à Sputnik Saad Sherida Al-Kaabi, le président-directeur général de Qatar Petroleum.

    «Nous avons une bonne coopération avec la Russie […] La Russie est un pays très important, nous respectons beaucoup la Russie et nous coopérons bien», a-t-il précisé.

    Le 26 janvier dernier, des sanctions visant neuf entreprises, notamment des géants russes de l'énergie tels que Gaz-Alyans et Kaliningradnefteprodukt, ainsi que 21 personnes, ont été adoptées par le Trésor américain.

    Le 6 avril, les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions contre 38 hommes d'affaires, officiels et sociétés russes. Sur la liste, l'on retrouve entre autres le fournisseur d'armes russe Rosoboronexport, le ministre de l'Intérieur Vladimir Kolokoltsev, le président de la Commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Konstantin Kossatchev et le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie, Nikolaï Patrouchev. Ces restrictions prévoient l'interdiction aux personnes et aux sociétés concernées de conclure des marchés avec des ressortissants américains et le gel de leurs avoirs aux États-Unis.

    Lire aussi:

    Moscou réfléchit à une série d'éventuelles mesures suite aux nouvelles sanctions US
    Nouvelles sanctions US: la guerre n’est plus froide, elle est gelée
    Washington annonce des sanctions contre 38 responsables et sociétés russes
    Tags:
    énergie, sanctions, Qatar Petroleum, Qatar, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik