Ecoutez Radio Sputnik
    Un serpent

    «Chaque fois que la vipère venimeuse Mike Pence ouvre la bouche, je me sens plus fort»

    © Sputnik . Igor Zarembo
    International
    URL courte
    3181

    Le Président vénézuélien a qualifié mercredi de «vipère» le vice-président américain et a promis de vaincre ce qu'il considère comme des tentatives de Washington de le chasser du pouvoir.

    Le président vénézuélien Nicolas Maduro a qualifié le vice-Président américain Mike Pence de «vipère venimeuse» après que l'Américain a rencontré des migrants vénézuéliens au Brésil.

    M. Maduro a déclaré que M. Pence, qui l'avait accusé d'appliquer une «dictature dévastatrice», faisait des déclarations prévisibles à chaque fois qu'il parlait.

    «Chaque fois que la vipère venimeuse Mike Pence ouvre la bouche, je me sens plus fort, a déclaré le leader socialiste dans un discours télévisé. Nous vous avons vaincu et nous allons vous vaincre partout où vous êtes.»

    Il a également accusé l'UE de s'agenouiller devant les États-Unis en prolongeant les sanctions contre Caracas.

    Pence, qui est arrivé en Équateur mercredi dans le cadre d'une tournée en Amérique du Sud, cherche à renforcer la pression régionale sur le Venezuela après la réélection de Maduro en mai lors d'un vote que les États-Unis avaient qualifié de frauduleux.

    M. Maduro insiste sur le fait que les États-Unis cherchent à renverser son gouvernement afin de saisir la richesse pétrolière et minérale de la nation, et accuse Washington de mener une «guerre économique» contre le pays.

    Le Président américain Donald Trump a imposé des sanctions économiques à Maduro et aux membres de son cabinet, l'accusant de saper la démocratie et de violer les droits de l'Homme.

    Lire aussi:

    Maduro a qualifié le vice-Président américain Mike Pence de «vipère venimeuse»
    Sanctions US contre Maduro: le pétrole vénézuélien finalement épargné
    Venezuela: Trump refuse de s’entretenir avec Maduro
    Tags:
    Mike Pence, Nicolas Maduro, Venezuela, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik