Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Donald Trump

    Qu'est-ce qui empêchait Trump de tenir une rencontre avec Poutine?

    © Sputnik . Michael Klimentyev
    International
    URL courte
    3151
    S'abonner

    L'organisation d'un sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine a connu des difficultés à cause de la situation intérieure aux États-Unis. Pourtant, cette rencontre doit permettre d'enregistrer des progrès sur l'ordre du jour bilatéral et international, a affirmé l'ambassadeur de Russie aux Nations unies.

    Donald Trump a dû faire face à certains problèmes pour tenir un entretien avec Vladimir Poutine à cause des processus internes aux États-Unis, mais ce sommet permettra d'avancer sur l'ordre du jour bilatéral et international, a affirmé l'ambassadeur de Russie aux Nations unies, Vassili Nebenzia.

    «Nous savons combien il a été difficile pour le Président Trump de s'entendre sur cette rencontre à cause de la situation à l'intérieur du pays. Et comme nous le savons, tout n'est pas encore fini», a-t-il indiqué jeudi, lors d'une conférence de presse à l'Onu.

    Moscou se félicite que Donald Trump ait pris cette décision, a-t-il ajouté.

    «Nous espérons tous que ce sommet permettra de progresser non seulement dans le domaine des relations bilatérales, mais également sur l'ordre du jour international», a fait remarquer Vassili Nebenzia.

    Vladimir Poutine et Donald Trump
    © REUTERS / Carlos Barria
    Jeudi en début d'après-midi, Moscou et Washington ont annoncé que le Président russe Poutine rencontrerait son homologue américain Trump le 16 juillet prochain à Helsinki.

    Il s'agit de la première réunion bilatérale des deux dirigeants organisée en dehors d'un sommet international. Il y a un an, MM. Poutine et Trump se sont rencontrés en marge du sommet du G20 à Hambourg, après quoi ils se sont brièvement entretenus dans le cadre du sommet de l'APEC au Vietnam en novembre 2017.

    Tags:
    sommet, ordre du jour, relations bilatérales, rencontre, APEC, ONU, Vassili Nebenzia, Donald Trump, Vladimir Poutine, Vietnam, Hambourg, Helsinki, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik