Ecoutez Radio Sputnik
    Voyages dans l'espace (image de démonstration)

    Une fusée explose quelques instants après son décollage au Japon (vidéo)

    CC0 / Pixabay/GuillaumePreat
    International
    URL courte
    16133

    La deuxième tentative de lancement dans l’espace d’une fusée privée au Japon s’est soldée par un échec lorsque la machine a explosé dans l’air quelques instants après le décollage, a rapporté la chaîne de télévision NHK. La vidéo a été publiée sur la Toile.

    Le lancement de la fusée Momo, de la société Interstellar Technologies Inc., a abouti à un échec au Japon lorsque la machine a explosé quelques secondes après son lancement. La vidéo de cet impressionnant incident a été partagée sur le Web.

    Par chance, l'incident n'a fait aucune victime puisque le pilotage se faisait à distance tandis que pour la sécurité des spectateurs, ils étaient invités à ne pas s'approcher du lieu de lancement à moins de 1,5 kilomètre.

    ​Le président de la société Interstellar Technologies, Takahiro Inagawa, s'est excusé pour cet échec devant les investisseurs. Selon lui, l'explosion pourrait être le résultat d'un dysfonctionnement dans le moteur.

    Le premier lancement de la fusée Momo a eu lieu il y a seulement 11 mois lorsque Momo-1 s'est déconnecté et est tombé dans le Pacifique peu après son décollage effectué sur l'île d'Hokkaido le 30 juillet 2017.

    Le Momo est une fusée à trois étages qui utilise du carburant liquide et est capable de soulever une charge de 20 kilos à une hauteur de 120 kilomètres au-dessus de la Terre.

    Son lancement devait ouvrir la voie à d'autres sociétés privées qui aspirent à entrer sur le marché japonais des lancements spatiaux, jusqu'alors monopole de l'agence JAXA.

    Lire aussi:

    Le premier tir d'un lanceur privé japonais se solde par un échec
    Un chiot détruit la collection de porno amassée par son maître pendant 10 ans
    Le fiasco des programmes spatiaux: la faute à qui… ou à quoi?
    Tags:
    explosion, vidéo, fusée, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik