International
URL courte
12734
S'abonner

Israël a transféré sur la frontière syrienne des unités blindées et d’artillerie supplémentaires sur fond de reprise des combats dans les régions limitrophes, selon le service de presse de l’armée.

L'armée israélienne a déployé des unités blindées et d'artillerie supplémentaires sur sa frontière nord suite à la reprise des opérations militaires sur le territoire syrien, a annoncé un communiqué du service de presse de l'armée.

Les militaires indiquent que le groupe dans le Golan a été renforcé pour des raisons de sécurité et que la politique de non-ingérence dans la situation en Syrie reste sans changement.

«Les unités ont été déployées aujourd'hui (dimanche, ndlr) matin dans le cadre des mesures visant à maintenir l'aptitude opérationnelle de l'armée sur fond des événements dans la partie syrienne du plateau du Golan», précise le communiqué de l'armée.

Le communiqué fait savoir que l'armée n'a pas l'intention de s'ingérer dans les événements en Syrie, dont le sud est en proie à des combats entre les forces gouvernementales et l'opposition. L'armée exige cependant que la Syrie respecte les accords de désengagement de 1974 prévoyant la mise en place dans le Golan d'une zone démilitarisée et la présence des Casques bleus de l'Onu.

Les militaires ont promis de réagir rigoureusement à toute atteinte à la souveraineté d'Israël ou menace sur ses habitants.

Le 18 juin, les troupes syriennes ont lancé une opération dans les régions méridionales de Syrie en vue d'y rétablir leur contrôle jusqu'à la frontière avec la Jordanie. Les militaires syriens et les détachements des Forces de défense nationale luttent contre les formations radicales dans les régions frontalières de Jordanie.
Les forces gouvernementales ont déjà réussi à reprendre le contrôle des villes de Da'el et d'al-Hirak et d'une hauteur stratégique à côté d'une autoroute qui relie les parties occidentale et orientale du gouvernorat de Deraa.

Lire aussi:

En continu: Erevan affirme qu'un de ses avions a été abattu par un F-16 turc, la Turquie dément
«C’est une guerre» au Haut-Karabakh et elle engage un grand nombre de militaires, déclare l’Arménie
«Volonté de punir»: Macron multiplie les assassinats à l’étranger, assure une nouvelle enquête
Tags:
artillerie, véhicules blindés, transfert, Armée de Défense d'Israël, Hauteurs du Golan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook