Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong Un et Xi Jingping

    Est-ce la Chine qui se chargera du redressement économique de la Corée du Nord?

    © AP Photo / Ju Peng/Xinhua
    International
    URL courte
    1190

    Tout indique que les diplomates chinois devancent leurs collègues américains quand il s’agit des contacts avec la Corée du Nord. À peine quelques jours avant la visite du secrétaire d'État américain à Pyongyang, une délégation chinoise de haut niveau y est accueillie. Sputnik s’en est entretenu avec des politologues russe et chinois.

    La Chine s'illustre à présent comme «le meilleur ami de Pyongyang» et ne peut tout simplement pas se permettre de laisser la Corée du Nord se rapprocher des États-Unis, a estimé Konstantin Asmolov, de l'Institut russe de l'Extrême-Orient, dans un entretien accordé à Sputnik.

    «Mike Pompeo va sans doute essayer de s'entendre avec Pyongyang, en lui faisant des propositions allant dans le sens du développement de la Corée du Nord. […] On comprend que Pyongyang espère que les propositions des Chinois seront meilleures que celles des Américains. Par ailleurs, les Nord-Coréens connaissent et apprécient tant l'expérience chinoise que russe de la coopération économique», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Pyongyang se rend très bien compte de la nécessité de bénéficier du soutien de Pékin dans la réorientation de la stratégie de la Corée du Nord vers le développement économique, a rappelé à Sputnik le politologue chinois Lü Chao, directeur du Centre d'étude de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et de la République de Corée à l'Académie des sciences sociales du Liaoning.

    «La communauté internationale salue l'annonce par Pyongyang de sa décision de renoncer au développement de son arme nucléaire et de réorienter sa stratégie nationale vers le développement économique. […] On constate nettement la volonté de la Corée du Nord à promouvoir sa coopération économique avec la Chine», a poursuivi M. Lü.

    Et de résumer qu'il était tout à fait évident que Pékin soutiendrait entièrement le processus de développement économique de la Corée du Nord.

    Lire aussi:

    La Chine suspend sa coopération militaire avec la Corée du Nord
    Séoul cherche à améliorer ses relations avec Pékin à l’aide de Pyongyang
    La Chine pourrait demander aux USA de retirer le THAAD de Corée du Sud
    Tags:
    diplomates, redressement économique, développement, nucléaire coréen, Académie des sciences sociales du Liaoning, Institut russe de l'Extrême-Orient, Sputnik, Lü Chao, Mike Pompeo, Konstantin Asmolov, États-Unis, Pékin, Chine, Pyongyang, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik