Ecoutez Radio Sputnik
    La salle de la Chambre des communesLa salle de la Chambre des communes

    Quand Siri interrompt le ministre britannique de la Défense pour lui parler de la Syrie

    © AFP 2019 JUSTIN TALLIS © AFP 2019 JUSTIN TALLIS
    1 / 2
    International
    URL courte
    12524

    Debout devant le parlement, Gavin Williamson, secrétaire d'État britannique à la Défense, était en plein discours sur la lutte contre le terrorisme lorsque l’intelligence artificielle de son téléphone portable a voulu ajouter son grain de sel à l’intervention.

    Le secrétaire d'État britannique à la Défense Gavin Williamson a vécu un moment plutôt gênant alors qu'il faisait une adresse devant le Parlement. En plein discours sur la lutte antiterroriste, la douce voix de Siri lui a coupé la parole, souhaitant parler de la Syrie au ministre.

    Une vidéo saisissant cette intervention inopinée a été diffusée par BBC Parliament.

    L'assistant vocal d'Apple s'est déclenché tout seul en déclamant «J'ai trouvé quelque chose sur le Web pour les Forces démocratiques syriennes soutenues par la prémonition». Quelques secondes plus tôt le ministre racontait justement comment «Les Forces démocratiques syriennes soutenues par les forces aériennes de la coalition» combattaient Daech*. Siri aurait semble-t-il légèrement confondu les deux mots.

    En réponse, M.Williamson a souri en s'excusant et a ajouté sur le ton de l'humour: «Il est très rare que vous soyez chahuté par votre propre téléphone portable, il s'agit sans aucun doute d'une nouvelle convention parlementaire».

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Voici les dernières images du jeune randonneur français découvert mort en Italie
    Tags:
    assistant vocal, Siri, Apple, Gavin Williamson, Royaume-Uni, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik