International
URL courte
7941119
S'abonner

La défense antiaérienne syrienne a repoussé une attaque d'avions israéliens contre la base T4 de Homs, d'après l'agence officielle syrienne Sana. L'attaque n'a pas fait des victimes.

L'armée syrienne a repoussé une attaque d'avions israéliens qui avaient tiré des missiles air-sol contre la base aérienne de Tiyas (T4) de Homs, a annoncé l'agence syrienne Sana.

«Les systèmes de défense antiaérienne ont repoussé une agression israélienne. Ils ont intercepté plusieurs missiles et abattu un avion, obligeant les autres avions à quitter l'espace aérien syrien», a indiqué l'agence.

L'attaque n'a fait ni morts ni blessés, mais a provoqué des dégâts matériels.

L'armée israélienne ne commente pas les informations sur son implication dans la frappe.

«Nous ne commentons pas les informations de la presse étrangère», a indiqué un porte-parole de l'armée d'Israël.

D'après un officier de l'armée syrienne cité par Reuters, les troupes syriennes ont abattu des missiles tirés depuis le sud de la région de Tanf en direction de la base de Homs.

En avril dernier, l'aviation israélienne a porté une frappe contre la base aérienne syrienne T4, dans la province de Homs. Selon le ministère russe de la Défense, des avions israéliens ont tiré huit missiles dont trois ont atteint leurs cibles et cinq ont été abattus. L'agence Sana a fait état de plusieurs morts et blessés. La Syrie a réagi à l'attaque israélienne d'avril en tirant plusieurs dizaines de roquettes contre les positions israéliennes sur les hauteurs du Golan. 

Le 10 mai, l'aviation israélienne a pris pour cible des dizaines de sites syriens, ainsi que des batteries de défense antiaérienne. 

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Élections présidentielles en Biélorussie: les premières estimations tombent
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
L'explosion à Beyrouth a engendré un cratère de 43 mètres de profondeur - images
Tags:
aérodrome syrien T-4 de Tiyas, Armée de l’air israélienne, SANA, armée gouvernementale syrienne, Homs, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook