Ecoutez Radio Sputnik
    Alger

    60 ans de coopération entre l’Algérie et la Chine: où en est-on?

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    5233

    Les relations diplomatiques et économiques entre l’Algérie et la Chine sont en plein essor. C’est ce qu’a affirmé le ministre algérien des Affaires étrangères, le 7 juillet, dans un entretien accordé à l’agence chinoise Xinhua, en soulignant notamment le rôle positif d’Alger dans la coopération sino-arabe.

    Dans le cadre des préparatifs pour la célébration, le 20 décembre 2018, du 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre l'Algérie et la Chine, le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, est revenu, au cours d'un entretien avec l'agence chinoise Xinhua publié le 9 juillet, sur la qualité des relations entre les deux pays.

    La célébration de cet anniversaire «symbolise la profondeur et la solidité des liens» entre Alger et Pékin, a indiqué le chef de la diplomatie algérienne, en soulignant l'attachement d'Alger «aux principes basés sur la convergence de vues concernant les questions d'actualité internationale et régionale d'intérêt commun».

    Tout en affirmant que son pays déployait beaucoup d'efforts pour le renforcement du partenariat stratégique global avec la Chine signé en 2014, le diplomate algérien s'est félicité du niveau qu'avaient atteint les échanges commerciaux entre Alger et Pékin, qui s'établissent actuellement à plus de 8 milliards de dollars par an, faisant ainsi de la Chine le premier partenaire commercial de l'Algérie.

    Abordant la question des différents domaines de la coopération économique entre les deux pays, le ministre a affirmé qu'ils touchaient l'agriculture et la pêche, mais aussi les échanges dans le domaine technologique. Pour le responsable algérien, l'un des exemples de cette coopération technologique réussie est le lancement, le 11 décembre 2017, du satellite de communication algérien Alcomst1 depuis une base chinoise. «Un événement d'une importance majeure pour la coopération bilatérale», a affirmé M.Messahel. Le ministre a aussi évoqué la construction par des entreprises chinoises du grand port du Centre, situé à Cherchell dans la wilaya de Tipaza (95 km à l'ouest d'Alger). Ce port aura, selon lui, un rôle important dans l'acheminement des marchandises chinoises vers le marché africain et méditerranéen. Il y a aussi des projets d'exploitation du phosphate, la fabrication automobile et des appareils de paiement électronique, et l'exploitation du granit et du marbre, selon la convention signée, en octobre 2016, entre les deux pays.

    Évoquant la participation de l'Algérie au projet chinois de «Route de la soie», le ministre a affirmé que les autorités algériennes estimaient que cette initiative était «stratégique et complémentaire», par le fait qu'elle aidait, via des investissements, au développement des économies des pays partenaires de la Chine.

    En conclusion, s'exprimant sur la prochaine et 8e édition de la réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes, qui se tiendra le 10 juillet à Pékin, Abdelkader Messahel a déclaré que «cette édition nous permettra de tracer un programme pour les deux années à venir». «Il sera question cette fois-ci de développement dans la région arabe», a-t-il ajouté, en soulignant que l'Algérie était «un acteur majeur de la coopération sino-arabe».

    Dans le cadre de la célébration de ce 60e anniversaire du début des relations diplomatiques entre l'Algérie et la Chine, sont prévues, en plus de la coopération économique, des échanges touristiques, des expositions et l'émission de timbres postaux.

    Lire aussi:

    Algérie-Chine: nouveau plan quinquennal économique à l’horizon 2019
    Entre la Russie et l’Algérie, un partenariat stratégique prometteur
    Erdogan à Alger, pourra-t-il booster l’économie et régler les divergences géopolitiques?
    Tags:
    relations économiques, coopération scientifique, coopération culturelle, coopération spatiale, relations diplomatiques, anniversaire, Abdelkader Messahel, Algérie, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik