International
URL courte
1101
S'abonner

Alger et Paris ont condamné l’attaque terroriste du 8 juillet en Tunisie dans laquelle six gendarmes ont trouvé la mort et trois autres ont été blessés. Les deux capitales ont manifesté une solidarité totale avec Tunis dans sa lutte contre le terrorisme, selon les déclarations officielles des ministères des Affaires étrangères des deux pays.

Après l'assassinat le 8 juillet de six gendarmes tunisiens par des terroristes près de Ain Sultan, dans la région de Jendouba, une zone frontalière avec l'Algérie, le ministère algérien des Affaires étrangères a condamné avec «force» cet acte criminel.

«Nous condamnons avec force l'attaque terroriste qui a ciblé, ce jour, dimanche 8 juillet 2018, une patrouille de la Grade nationale tunisienne, dans le secteur de Ain Sultan, dans le gouvernorat de Jendouba», a affirmé Abdelaziz Benali Cherif, porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, dans une déclaration faite à l'Algérie Presse service (APS).

«Tout en réitérant notre entière solidarité avec la Tunisie, nous demeurons convaincus que le terrorisme haineux et aveugle ne saura entamer la détermination de ce pays frère, de ses dirigeants et de son peuple à combattre ce fléau et à le défaire», a-t-il ajouté.

Sur les lieux même de l'attaque, Ghazi Jeribi, ministre tunisien de l'Intérieur par intérim, a indiqué que «Nous sommes conscients du fait que la guerre contre le terrorisme sera longue», dans une déclaration reprise par l'AFP le 9 juillet. «Nous irons jusque dans les repaires [des combattants, ndlr] et nous vengerons le peuple tunisien», a-t-il affirmé.

Par ailleurs, la Tunisie a aussi reçu le soutien de la France dans cette épreuve.

«La France est solidaire du peuple et des autorités tunisiennes dans cette épreuve. Elle se tient résolument aux côtés de la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme et face à toute tentative de porter atteinte à ce pays ami, à sa sécurité et à la vitalité de sa démocratie», a affirmé Agnès Von der Mühll, porte-parole du ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères, dans un communiqué rendu public ce 9 juillet.

Six gendarmes tunisiens ont été tués et trois autres blessés dans l'attentat revendiqué dans la nuit de dimanche à lundi par la branche d'al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)*, Okba ibn Nafaa*, qui a affirmé avoir récupéré plusieurs armes de la patrouille visée.

*Organisations terroristes interdites en Russie

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Tags:
condamnation, solidarité, lutte antiterroriste, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Tunisie, Algérie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook