Ecoutez Radio Sputnik
    le Kremlin

    L’Allemagne «prisonnière» de la Russie? Le Kremlin répond à Trump

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    301111

    La Russie a contesté ce jeudi les propos de Donald Trump qui affirmait que l’Allemagne serait «contrôlée» par le gaz russe. Le Kremlin a rappelé qu’il s’était révélé être un fournisseur d’énergie fiable pour l’Europe.

    Le Kremlin a annoncé jeudi être en désaccord avec les propos tenus par Donald Trump, selon lesquels l'Allemagne serait «prisonnière» de la Russie en acceptant le projet du gazoduc Nord Stream 2. L'Allemagne et la Russie sont dépendantes l'une de l'autre dans le secteur de l'énergie, n'a pas manqué de faire remarquer Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe.

    Mercredi, lors de la première journée du sommet de l'Otan à Bruxelles, le Président américain avait estimé que Berlin avait tort de soutenir Nord Stream 2, un gazoduc reliant la Russie à l'Allemagne via la mer Baltique, alors qu'il estime qu'elle est à la traîne en ce qui concerne les objectifs de l'Otan en matière de dépenses militaires.

    «S'agissant de la dépendance de l'Allemagne [à la Russie, ndlr] en tant qu'important acheteur de gaz, nous ne pouvons être d'accord avec cette affirmation», a déclaré un porte-parole du Kremlin, cité par Reuters.

    Estimant que la position de Donald Trump revenait à contraindre les européens à acheter du gaz plus cher, le Kremlin a souligné que la Russie s'était révélée être un fournisseur d'énergie fiable pour l'Europe au cours des dernières décennies.

    Lire aussi:

    Macron ne serait pas d'accord que l'Allemagne soit aux mains de la Russie
    L’Allemagne prisonnière de la Russie? Merkel remet Trump à sa place
    Trump a qualifié l’Allemagne de «prisonnière» de la Russie
    Tags:
    gaz, Nord Stream 2, Kremlin, Donald Trump, États-Unis, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik