Ecoutez Radio Sputnik
    réfugiés africains, image d'illustration

    En vidéo, un enfant subsaharien frappé par un Algérien, le Net sous le choc

    © AFP 2018 RYAD KRAMDI
    International
    URL courte
    8313

    Honte, indignation, colère… Une vidéo représentant un enfant originaire d’un pays d’Afrique subsaharienne violenté physiquement par un homme de nationalité algérienne, a été récemment publiée sur les réseaux sociaux. Choqués, les internautes s’indignent.

    Sur les images relayées sur les réseaux sociaux, on peut voir un enfant originaire d'un pays d'Afrique subsaharienne insulté et violemment frappé au visage par un homme de nationalité algérienne. L'enfant est si violemment frappé qu'il tombe au sol.

    La scène, qui s'est déroulée à Annaba en Algérie, choque d'autant plus que des rires se font entendre dans la vidéo et redoublent lorsque l'enfant se relève et se met à pleurer.

    Les images ont suscité la colère des internautes en Algérie et dans le monde entier. Des réactions de pitié envers le garçon d'une part, et de l'autre une forte indignation quant aux actions de l'agresseur. Les commentaires appellent également les autorités à réagir.

    «C'est honteux de s'en prendre à un pauvre enfant sans défense et en plus d'en rire. C'est incroyable de voir à quel point ils sont mauvais. Des monstres sans cœur!!!!! Ils me dégoûtent».

    «J'ai envie de le tabasser, sans cœur, comment tu peux faire [ça à] un enfant de 7 ou 8 ans, c'est honteux».

    «Pauvre enfant, giflé par un animal pour ne pas dire un porc. Honte à celui qui a filmé et en plus en se marrant».

    Des internautes de nationalité algérienne expriment leur honte, ce geste «barbare» ayant été commis par l'un de leurs compatriotes:

    «En tant qu'Africain cette vidéo me révolte et m'attriste mais je reste lucide en pensant que tous les algériens n'ont pas ce comportement animal! La preuve les commentaires l'attestent!»

    «Des connards… Pauvre Algérie».

    La wilaya d'Annaba, où a eu lieu la scène, a déposé plainte contre X suite à la publication de cette vidéo, a-t-on appris par le biais d'un communiqué rendu public par leur cellule de communication.

    «Toute atteinte à l'intégrité physique ou psychologique d'une personne, sans distinction de sa race ou de sa nationalité, fera l'objet de poursuite pénales, conformément aux lois de la République», a rappelé l'institution, citée par le portail Observalgerie.com.

    Lire aussi:

    En expulsant les migrants pêle-mêle, l’Algérie est-elle fidèle à elle-même?
    L’Algérie persiste et signe sur une éventuelle intervention de son armée au Sahel
    Alger s’oppose aux attaques virulentes et aux discours de «faillite politique»
    Tags:
    violences, enfants, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik