International
URL courte
11288
S'abonner

Un escroc qui dépouillait ses victimes de millions de dollars tout en se faisant passer pour un prince saoudien s'est fait prendre après qu'un hôtelier de Miami ait remarqué que le Tartuffe avait mangé de la viande de porc au cours de leurs rencontres.

Anthony Gignac, alias Sultan Bin Khalid Al-Saud, un escroc d'origine colombienne connu pour avoir dupé des promoteurs immobiliers très riches, a choisi la mauvaise cible pour ses machinations quand il a jeté son dévolu sur Jeffrey Soffer, propriétaire de l'emblématique Fontainebleau resort hotel à Miami, relate le journal The Miami Herald.

L'imposteur et ses acolytes ont tenté de négocier un accord avec M.Soffer pour acheter 30% de son hôtel en échange d'un investissement de 440 millions de dollars.

Au cours des négociations qui ont duré plusieurs mois, M. Gignac est resté à l'hôtel et a pris l'habitude de conduire des voitures de luxe munies de plaques diplomatiques, qu'il avait selon toute vraisemblance acheté sur eBay, poursuit le journal.

L'imposture a toutefois été révélée lorsque l'hôtelier a vu M.Gignac manger du porc pendant leurs rencontres, ce qui allait à l'encontre de l'image d'un prince musulman pieux. M.Soffer s'est alors adressé au FBI, qui a mené sa propre enquête sur Gignac. Ce dernier a été interpellé quand il a essayé de prendre un avion reliant Londres à New York en utilisant un faux passeport.

Les enquêteurs supposent que M.Soffer n'est que l'une des 24 victimes de l'escroquerie de Gignac, qu'il a «exercé» pendant plus de 20 ans. Il a même documenté ses aventures sur Instagram.

L'imposteur a plaidé coupable d'avoir usurpé l'identité d'un fonctionnaire du gouvernement étranger, de vol d'identité et de fraude. Il est actuellement dans un centre de détention de Miami, attendant sa condamnation le mois prochain.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Tags:
imposteur, imposture, fraude, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook