Ecoutez Radio Sputnik
    Production de pétrole

    Extraction de pétrole en Syrie: qu’en est-il de l’accord conclu par Damas avec les Kurdes?

    © Sputnik . Boris Babanov
    International
    URL courte
    4261

    Un accord aurait été conclu par le gouvernement de Bachar el-Assad avec les Kurdes de Syrie, concernant la production kurde de pétrole sur les sites d’al Rmeilan et d’al Jabsah, dans la province d'Hassaké au nord-est du pays, a déclaré à Sputnik une source proche du dossier.

    Il y a quelques mois, Damas aurait signé avec les Kurdes un accord aux termes duquel ces derniers devraient redistribuer un tiers du pétrole brut extrait par leurs soins à la raffinerie d'Homs pour les besoins du gouvernement syrien, tout en gardant les deux tiers restants raffinés sur place pour leurs propres besoins, a raconté à Sputnik une source très au fait de la situation relative à la production de pétrole en Syrie.

    «Les Kurdes extraient 50.000 barils par jour sur les sites d'al Rmeilan et d'al Jabsah, dans la province d'Hassaké», a précisé l'interlocuteur de l'agence.

    On suppose toutefois qu'ils produisent illégalement bien plus de pétrole qu'ils ne veulent bien le déclarer.

    La source a rappelé à cet effet qu'avant la guerre, 160.000 barils étaient produits chaque jour sur le site d'al Rmeilan, alors qu'à présent, il ne s'agirait plus que de 38.000 barils par jour. Le rendement du site d'al Jabsah a ainsi mystérieusement chuté de 30.000 à 12.000 barils par jour.

    L'interlocuteur de Sputnik a souligné que le gouvernement syrien comptait bientôt reprendre le contrôle de l'ensemble du territoire, ce qui signifierait le rétablissement du contrôle de Damas sur la totalité des champs pétroliers en Syrie.

    Après la défaite des terroristes de Daech* en 2017, les Forces démocratiques syriennes (FDS), constituées essentiellement de formations armées kurdes, se sont emparées de plusieurs grands champs pétroliers dans la région située à l'est de l'Euphrate. Le gouvernement syrien a à plusieurs reprises averti qu'il comptait bien reprendre le contrôle de ces sites.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les Kurdes seraient prêts à négocier avec Damas «sans condition préalable»
    Le pétrole irakien bientôt dans les mains de la Chine?
    Six mythes qui empêchent les prix du pétrole de grimper
    Tags:
    contrôle, raffinerie, extraction, pétrole, Kurdes, Daech, Forces démocratiques syriennes (FDS), Sputnik, gouvernement syrien, Bachar el-Assad, Hassaké, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik