Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe de la Défense

    La Défense russe commente les résultats du sommet Trump-Poutine

    © Sputnik . Natalia Selivestrova
    International
    URL courte
    Sommet Trump-Poutine à Helsinki (28)
    9401

    Le ministère russe de la Défense est prêt à réaliser les accords sur le Traité START et la situation en Syrie auxquels sont parvenus lors du récent sommet d'Helsinki Donald Trump et Vladimir Poutine.

    Le commandement russe est prêt à mettre en application les accords sur la sécurité internationale conclus par les Présidents russe et américain le 16 juillet en Finlande, a déclaré mardi le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

    «Le ministère de la Défense est prêt à réaliser de manière pratique les accords intervenus lundi entre le Président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Donald Trump dans le domaine de la sécurité internationale lors du sommet à Helsinki», a indiqué M.Konachenkov.

    Selon lui, le ministère peut «intensifier ses contacts avec les militaires américains au niveau des états-majors généraux et utiliser d'autres voies de communication pour discuter de la prorogation du Traité de réduction des arsenaux nucléaires stratégiques (START), de la situation en Syrie et d'autres questions de la sécurité militaire».

    Lundi, lors de leur conférence de presse commune, les Présidents Poutine et Trump ont annoncé avoir évoqué la situation en Syrie et une entente sur l'élimination des missiles de moyenne et courte portée.

    «Nous jugeons nécessaire de poursuivre notre travail conjoint sur l'ensemble du dossier politique et militaire et le désarmement: prorogation du Traité sur les armes stratégiques offensives (START), situation dangereuse concernant le système de défense antimissiles américain, respect de l'accord sur l'élimination des missiles de moyenne et moindre portée et déploiement d'armes dans l'espace», a précisé M.Poutine.

    Le nouveau Traité START, qui expire le 5 février 2021, peut être prorogé de cinq ans ou être remplacé par un autre traité sur la réduction des armes stratégiques offensives. Lors d'une interview accordée lundi à la chaîne de télévision Fox News, M.Poutine a déclaré que Moscou était prêt à proroger le Traité START, mais qu'il restait des questions sur la réalisation de ce document par les États-Unis.

    Dossier:
    Sommet Trump-Poutine à Helsinki (28)

    Lire aussi:

    Contrôle des armes nucléaires: ses jours sont-ils comptés?
    Moscou: le sort du traité sur les armes nucléaires dépend des USA
    Un nouveau record de dépenses pour la défense
    Tags:
    New START (Traité de réduction des armes nucléaires), sécurité, ministère russe de la Défense, Donald Trump, Igor Konachenkov, Vladimir Poutine, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik