Ecoutez Radio Sputnik
    Samy Naceri

    Samy Naceri: être Russe ce n’est pas le passeport, «c’est l’état d’esprit»

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    18435

    L'acteur français Samy Naceri, célèbre pour son rôle dans la saga cinématographique française Taxi, a donné une interview exclusive à Sputnik où il a expliqué pourquoi pour «être russe» il n’a pas besoin du passeport russe, pourquoi il a adoré la Crimée et a parlé de ses futurs projets qui seront tournés… en Russie.

    «Voulez-vous avoir le passeport russe?» Telle est la question la plus souvent posée à la star du grand écran Samy Naceri qui vit depuis 11 mois en Russie.

    «J'ai pas besoin de passeport russe comme je l'ai déjà dit dans plusieurs interviews. Être russe pour moi, c'est un état d'esprit c'est-à-dire que tu peux être Portugais, Espagnol, Algérien, Marocain et que tu vis en Russie et que tu t'adaptes à la vie quotidienne russe.»

    Selon l'acteur, il n'est jamais parti pour si longtemps de France et pourtant il se sent bien: «Je vis en Russie depuis un an maintenant. Si j'étais mal à l'aise ici, je serais rentré depuis longtemps.»

    Samy Naceri est persuadé qu'il y a un lien particulier entre la France et la Russie: 

    «…Pour ma part, je suis pas dedans, donc je fais pas de politique, donc je sais pas, je connais pas le dessous des cartes, mais je connais le citoyen russe pour être allé dans les karaokés, dans les restaurants, un peu partout, les chanteurs français, les chanteuses françaises et tout ça, on aime beaucoup, le cinéma français, les acteurs français. On a eu des rétrospectives au Festival international du cinéma de Moscou (où Samy Naceri a été l'invité d'honneur et le président du jury de court-métrages, ndlr) avec des vieilles images en noir et blanc où on voyait Catherine Deneuve, Yves Montand, Simone Signoret. On a toujours été très proches, je veux dire. Justement la déléguée aux droits des enfants de la Fédération de Russie nous a dit qu'il y a même une commission spéciale, créée entre la Russie et la France qui s'occupe des droits des enfants. Donc on a plein de choses qui nous rapprochent, qui nous lient quelque part.»

    Déjà habitué à la Russie, Samy Naceri sait faire le portrait du caractère russe: «Une personne russe est très fermée au début, mais quand il commence à s'ouvrir, on se rend compte qu'elle est très fidèle. Je peux juger cela par l'exemple des personnes que j'ai rencontrées.»

    Samy Naceri a d'ailleurs ressenti l'impact des sanctions dans sa propre chaire. Il a essayé de retirer de l'argent de sa carte VISA mais le distributeur ne l'a pas accepté.

    «Mais comment ils font les touristes? Ceux qui veulent visiter Yalta parce que c'est super beau, c'est exceptionnel pour les touristes tout cela, pour ceux qui connaissent pas. Eh bien, justement, c'est fait exprès pour pas que les touristes y viennent», explique-t-il.

    Avant de s'installer à Moscou, Samy Naceri a été invité en Crimée au 4e Forum international de la paix qui réunit des personnalités publiques et des hommes d'affaires de plusieurs pays européens. «Exceptionnel, les vagues qui montent, on se croirait au Monaco, Saint-Tropez», se rappelle l'acteur.

    Pourtant, avant d'y venir, on lui déconseillait de vernir en Crimée considérant que c'est une destination, ce qui s'est avéré faux:

    «C'est que j'ai des copains à moi qui m'ont dit: mais qu'est-ce que tu vas faire en Crimée? T'es fou! Tu vas te faire tirer dessus, etc. Ils ont une idée de la Crimée où il y a des check points partout, un peu comme en Israël. Mais j'ai dit: vous êtes des malades mentaux. J'ai dit: c'est super beau.»

    Samy et son frère Larbi Naceri, acteur et scénariste, qui est «amoureux de la Russie, de sa culture et son histoire» au moins autant que Samy, préparent deux films qui seront tournés en Russie, et peut-être même en Crimée.

    «On a plusieurs options. Après c'est le script qui va nous mener, ça c'est le travail de mon frère Bibi et des premiers assistants, et surtout des producteurs aussi. Je pense qu'au départ, puisque mon personnage, on ne va pas dévoiler tout le film, mais mon personnage finit dans une cité balnéaire, donc c'était intéressant d'aller sur Yalta ou d'aller sur Rostov ou peut-être Sotchi. Mais on a maintenant d'autres opportunités, peut-être d'aller tourner à Iaroslavl. Et puis surtout tourner à Moscou», conclut l'acteur.

    Lire aussi:

    Le titre de «chauffeur de taxi d’honneur» de Crimée attribué à… Samy Naceri
    La cause de la bagarre dans laquelle a été entraîné Samy Naceri à Moscou dévoilée
    Samy Naceri prolonge son aventure «Taxi» en Crimée
    Tags:
    star, acteur, taxi, cinéma, Samy Naceri, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik