International
URL courte
9449
S'abonner

Israël a évacué les Casques blancs de Syrie sur l'insistance de Washington, estime le directeur de l'Institut de la planification stratégique Alexandre Goussev.

Les membres des Casques blancs ont été évacués de Syrie en raison de leur «discréditation totale», a déclaré le directeur de l'Institut de la planification stratégique Alexandre Goussev dans un entretien accordé à la chaîne RT.

Selon lui, l'évacuation des Casques blancs par Israël, pays qui bénéficie d'un «soutien financier et politique des grands capitaux occidentaux» témoigne du fait qu'ils ont «accompli leur tâche».

«En plus, c'est la proximité territoriale qui compte. Le renseignement israélien contrôle un vaste territoire en Syrie et il lui est plus facile de procéder à l'évacuation des membres de cette organisation», a expliqué l'interlocuteur de la chaîne.

Toujours d'après M.Goussev, Israël a entrepris cette démarche sur l'insistance de Washington, les Casques blancs étant «entièrement financés par les pays occidentaux».

Auparavant, des centaines de membres des Casques blancs avaient été évacués via Israël vers la Jordanie en raison de la progression des troupes fidèles à Bachar el-Assad dans les zones contrôlées par les forces antigouvernementales.

Financés notamment par Londres et Washington, les Casques blancs sont accusés par Damas d'être liés aux groupes les plus extrémistes opérant en Syrie et de porter notamment assistance aux terroristes blessés dans les bombardements. Ils sont également accusés d'avoir mis en scène de fausses attaques chimiques en Syrie.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Explosion à Beyrouth: l'épouse de l'ambassadeur des Pays-Bas au Liban décède des suites de ses blessures
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
«Le Covid-19 ne peut être soulagé que par des anticorps, le reste est comme un cautère sur une jambe de bois»
Tags:
attaque chimique, évacuation, Casques blancs syriens, Bachar el-Assad, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook