International
URL courte
527108
S'abonner

Après que des centaines de membres des Casques blancs ont été évacués de Syrie vers la Jordanie, le Premier ministre israélien a fourni des précisions sur l’opération.

Le chef du gouvernement israélien a déclaré qu'il avait permis de lancer l'opération d'évacuation des Casques blancs et de leurs familles en tant que geste humanitaire notamment après que les dirigeants américain, canadien et d'autres pays s'étaient adressés à lui avec une telle demande.

«Il y a quelques jours, le Président Trump, le Premier ministre Justin Trudeau et d'autres dirigeants m'ont contacté avec la demande d'aider à évacuer des centaines de membres des Casques blancs de Syrie», a affirmé Benjamin Netanyahu sur Twitter. «Ces personnes sont actuellement en danger, c'est pourquoi j'ai autorisé leur transport via Israël vers un pays tiers en tant que geste humanitaire», a-t-il expliqué.

En cela, Israël «ne cessera d'entreprendre des mesures contre le renforcement militaire de l'Iran en Syrie», a ajouté le Premier ministre.

Plus tôt dimanche, il a été signalé que des centaines de membres des Casques blancs avaient été évacués via Israël vers la Jordanie en raison de la progression des troupes fidèles à Bachar el-Assad dans les zones contrôlées par les forces antigouvernementales. Les informations ont été confirmées par le porte-parole du Ministère des affaires étrangères d'Israël Emmanuel Nahshon.

Financés notamment par Londres et Washington, les Casques blancs sont accusés par Damas d'être liés aux groupes les plus extrémistes opérant en Syrie et de porter notamment assistance aux terroristes blessés dans les bombardements.

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
Un astéroïde qui sera visible aux jumelles fonce vers la Terre
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Tags:
Casques blancs syriens, détails, demande, opération, évacuation, Justin Trudeau, Benjamin Netanyahu, Donald Trump, Jordanie, Canada, Israël, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook