Ecoutez Radio Sputnik
    Sahara Occidental

    Le Polisario répond au ministre espagnol sur la pêche dans les eaux du Sahara occidental

    © Sputnik . Igor Mikhalev
    International
    URL courte
    6187
    S'abonner

    Le Front Polisario s’est indigné des propos tenus par le ministre espagnol de l’Agriculture souhaitant le retour rapide des bateaux de pêche de son pays «dans les eaux marocaines» suite à la conclusion du nouvel accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc annoncée le 20 juillet.

    Suite à l'entente annoncée le 20 juillet entre la Commission européenne et Rabat sur le nouveau contenu de l'accord de pêche UE-Maroc, dont l'application inclura les eaux adjacentes au territoire du Sahara occidental, et dont la signature est prévue pour le 24 juillet, Mohamed Sidati, le ministre sahraoui délégué pour l'Europe, a vivement réagi, le 22 juillet, aux propos du ministre espagnol de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation, Luis Planas, qui souhaitait le retour rapide des bateaux espagnols dans «les eaux marocaines», selon l'Algérie Presse Service (APS).

    «Quand on sait que les prises des bateaux européens dans les eaux sahraouies représentaient ces dernières années plus de 91% du total des prises européennes négociées avec le Maroc (moins de 9% d'entre elles étant effectuées dans les eaux authentiquement marocaines), on ne peut que s'indigner d'entendre le ministre espagnol de l'Agriculture et de la Pêche espérer que bien vite les bateaux espagnols pourront de nouveau pêcher dans les eaux marocaines!», a affirmé le ministre sahraoui

    S'exprimant sur le nouvel accord de pêche UE-Maroc, le ministre espagnol a affirmé que ce dernier «souligne une relation à vocation stable et profonde entre l'Union européenne et le Maroc», selon un communiqué de son département, cité par le site d'information marocain Le 360 ce 21 juillet. Ce nouvel accord est «le fruit d'un travail bien fait», précise le même communiqué.

    En attendant la ratification de l'accord par le Parlement européen, M.Planas a souhaité que ce nouveau cadre de coopération «puisse entrer en vigueur le plus tôt possible pour que les bateaux de pêche espagnols puissent naviguer de nouveau dans les eaux marocaines», selon la même source.

    En conclusion, le communiqué du ministère espagnol a relevé que «les deux parties se sont ainsi mises d'accord sur les dispositions et améliorations apportées à ces textes afin d'en optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées, dans le respect des principes de gestion durable des ressources halieutiques et d'équité».

    La Commission européenne «ne fait qu'encourager l'occupation marocaine du territoire sahraoui», mettant ainsi en péril la crédibilité de l'UE, a déclaré Mohamed Sidati, le 22 juillet, à l'APS. «Le Maroc vole les ressources du peuple sahraoui, qui vit en grande partie en exil dans la pauvreté, privé de sa terre et de sa mer. Et la Commission européenne se rend complice de ce vol», a affirmé le responsable sahraoui.

    Tags:
    eaux territoriales, pêche, Union européenne (UE), Mohamed Sidati, Luis Planas, Espagne, Sahara occidental, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik