International
URL courte
25224
S'abonner

Peintre et co-fondatrice des Femen, Oxana Chatchko, se serait tuée dans son appartement à Paris en laissant le message «vous êtes tous des fakes», a communiqué le site de la BBC News Ukraine en se référant à une autre fondatrice des Femen, Alexandra Chevtchenko.

Oxana Chatchko, artiste-peintre et co-fondatrice des Femen, aurait mis fin à ses jours dans son appartement parisien, a écrit la BBC News Ukraine en se référant à la co-fondatrice du mouvement, Alexandra Chevtchenko.

«La date exacte de la mort n'est pas connue pour le moment. L'expertise la précisera. Pour la dernière fois, on l'a vu vendredi soir», a communiqué Mme Chevtchenko qui, tout comme Oxana Chatchko, vit en France depuis quelques années.

Selon elle, Oxana a laissé un message en anglais disant «vous êtes tous des fakes».

«Ils [ses amis, ndlr] n'ont pas pu la joindre pendant trois jours. Pour la dernière fois, on l'a vu à la soirée où elle les a quittés. Elle n'était pas joignable par téléphone et hier soir, ils ont décidé de venir dans son appartement. Ils ont défoncé la porte et l'ont trouvée… Selon eux, il y avait un message. Le soir, la police a récupéré le corps d'Oxana. À l'heure actuelle, il n'y a aucun autre résultat (…)», a Anna Hutsol, également co-fondatrice du mouvement, à l'antenne de la chaîne de télévision 112 Ukraine.

Oxana Chatchko avait déjà entrepris deux tentatives pour mettre fin à ses jours au cours des deux dernières années.

Les Femen sont un groupe féministe d'origine ukrainienne, fondé à Kiev en 2008 par Anna Hutsol, Oxana Chatchko et Alexandra Chevtchenko. Le mouvement est actuellement représenté dans 8 pays. Sa présidente à l'international est Inna Shevchenko.

Lire aussi:

Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Nice: l'une des victimes «présente un égorgement très profond de l’ordre d’une décapitation»
Tags:
message, décès, suicide, police, Femen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook