Ecoutez Radio Sputnik
    La frontière commune entre l'Algérie et la Tunisie

    Alger et Tunis parviennent à un accord quant à 60 points de contrôle à leur frontière

    International
    URL courte
    0 90

    Pas moins de 60 points de contrôle militaire supplémentaires pourraient être créés le long de la frontière algéro-tunisienne dans le cadre de la lutte antiterroriste. C’est ce qu’ont confié des sources militaires algériennes au site d’information Algeriepatriotique, confirmant ainsi les résultats de la réunion du 11 juillet entre les deux parties.

    Après l'attentat terroriste commis le 8 juillet près d'Ain Sultan, dans la région tunisienne de Jendouba frontalière de l'Algérie, au cours duquel six gendarmes tunisiens ont trouvé la mort, Alger et Tunis ont décidé d'intensifier leur coopération en matière de lutte antiterroriste en créant 60 points de contrôle militaires supplémentaires le long des frontières nord des deux pays. C'est ce qu'ont confié des sources militaires algériennes au site d'information Algeriepatriotique.

    Il s'agit, pour l'Algérie, de la frontière allant de El-Tarf à Tébessa et Souk-Ahras, et pour laTunisie, de frontière couvrant les régions de Jendouba, El-Kef et El-Kassreine.

    Cette décision aurait été prise, selon ces sources militaires, «dans le cadre de la coopération entre les deux pays pour la sécurisation des frontières, à l'aune des dernières attaques terroristes sanglantes qu'ont connues les zones frontalières, du côté tunisien, et qui menacent de déborder sur le territoire algérien».

    Les mêmes sources ont affirmé qu' «une partie de ces points de contrôle seront mobiles et assurés par des patrouilles militaires, tandis que d'autres seront fixes, et dont la mission consistera à surveiller les mouvements des groupes armés».

    Pour rappel, des sources concordantes avaient déclaré, le 16, juillet, à Algeriepatriotique qu'«une importante délégation militaire algérienne s'est rendue, mercredi dernier [le 11 juillet, ndlr], à Tunis où elle a rencontré de hauts responsables tunisiens chargés de la lutte antiterroriste».

    Après avoir examiné la situation sécuritaire à la frontière entre les deux pays, les responsables de la lutte antiterroriste des deux États ont convenus d'un plan renforcé de coordination dans le but de venir à bout de ce fléau.

    «Ce plan prévoit, d'après les mêmes sources, la mise en place d'un centre d'opération militaire et sécuritaire mixte et d'une ligne de contact direct entre les chefs opérationnels», rapporte Algeriepatriotique. «Les Tunisiens se sont plaints d'un manque de moyens pour assurer une surveillance efficace des frontières. La partie algérienne s'est engagée, pour ce qui la concerne, à augmenter l'aide logistique aux forces tunisiennes stationnées près des frontières», ont ajouté les mêmes sources.

    Lire aussi:

    L’armée algérienne perd sept soldats dans un guet-apens terroriste à l’Est du pays (vidéo)
    De grandes unités de l’armée algérienne passent au crible la frontière Est du pays
    Trois autres terroristes tués dans l’opération où l’Algérie a perdu 7 militaires
    Tags:
    poste-frontière, contrôle, frontière, gardes-frontières, Tunisie, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik